thumbnail Bonjour,

Défait à domicile par le Bate Borisov (1-3), Lille débute très mal sa campagne européenne. Une déception pour Rudi Garcia.

Défait à domicile par le Bate Borisov (1-3), Lille débute très mal sa campagne européenne. Une déception pour Rudi Garcia.

Quelle analyse faites-vous de la rencontre ?

Rudi Garcia : Il est temps qu'on arrête de se donner des handicaps. Cela m'a paru trop gros pour être vrai. Il faut être prudent sur l'analyse d'après-match. Il faudra revoir les images pour avoir une impression plus juste. Mais il me semble quand même qu'on aurait pu faire mieux en première période. Heureusement, on reste sur une seconde période où on a montré de la fierté, de l'amour propre, de l'orgueil.

Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ce soir ?

Rudi Garcia :  Le constat est clair: il va falloir se montrer beaucoup plus solide pour envisager gagner des matches. On a été défaillants dans beaucoup de secteurs de jeu, dans les duels, les replacement, l'animation défensive. On savait que cette équipe était encore meilleure à l'extérieur, on savait que c'était une équipe de contres, qu'il y avait deux-trois joueurs capables de nous poser des problèmes sur le plan technique.Est-ce qu'on a été trop ambitieux, est-ce qu'on aurait pu être plus calculateur ? C'est possible.

Quelle est la suite désormais ?

Rudi Garcia :  Il va falloir se poser les bonnes questions, ne pas tomber dans le catastrophisme même si cela peut paraître inquiétant. Il va falloir trouver les solutions. C'est la pire entame qu'on puisse faire. Il va falloir déjouer les pronostics maintenant, parce qu'on ira à Valence et on va affronter le Bayern Munich ensuite. Il va falloir prendre des points si on veut continuer à exister dans cette compétition. C'est plus un état d'esprit qu'il faut vite retrouver, notamment dimanche;

Relatifs

From the web