thumbnail Bonjour,

L'entrée en jeu du français Karim Benzema aura donner un second souffle au Real Madrid qui l'emporte 3-2 face à des Citizens décevant.

Il aura fallu quatre matches à Benzema pour débloquer son compteur but, et de quelle manière. A la 76e minute, le Real Madrid perd 1-0 après avoir largement dominé la partie contre City. Les nombreuses mauvaises langues voient déjà les critiques pleuvoir sur le dos de Mourinho. Mais heureusement pour lui, le Portugais a plus d’un tour dans son sac. C’est donc à un quart d’heure de la fin que le special one fait entrer sa nouvelle recrue Modric, et le français Karim Benzema.

Benzema décisif

Le numéro neuf va littéralement changer le cours de la rencontre. Si Marcelo et Kolarov lui vole premièrement la vedette en égalisant pour le premier, et en redonnant l’avantage au Citizen pour le second, c’est le français qui décidera du résultat final. Servi dos au but par Di Maria, Benzema se retourne à la vitesse de l’éclair et envoi une frappe non sans rappeler son but face à Manchester United en février 2008. Van der Sar était la victime. Un but venu d’ailleurs dont le numéro neuf a fait sa spéciale, celle qui sort à l’occasion des grands rendez-vous, pour sauver son équipe. A l’époque, son but lui avait servi à se faire connaître aux yeux de l’Europe, aujourd’hui, elle sert à rappeler à son coach qui est le patron en attaque lors des grands matches. Quand il s’agit de mettre des triplés contre le Bétis Seville ou l’Espanyol Barcelone, Pipita est suffisant, par contre, pour mettre le but qu’il faut pour sauver son coach et son équipe, c’est plutôt : « laissez faire l’artiste » Benzema.

Pour terminer ce match en beauté, Ronaldo inscrira le dernier but. Cette fois-ci, CR7 met de côté ses problèmes de nombril pour démontrer sa joie comme il se doit. Outre Benzema et Ronaldo, le génie d’Ozil et de Modric aura explosé le milieu de terrain citizen après le travail de sape de Khedira et d’Essien. La technique à la place des muscles, voila la stratégie de Mourinho pour battre des champions d'Angleterre absents des débats ce soir, malgré le double avantage. Les grands clubs ne perdent jamais deux fois, Madrid a prouvé qu’il jouait dans la cours des grands en arrachant la victoire face aux champions d’Angleterre.

Car en effet, après la défaite à Séville, c’était bien de Mourinho dont il était question. Et au vu de sa réaction sur le but final de Ronaldo, on peut dire que le spécial one sentait sur son le coup la fine lame de la guillotine. Benzema s’est chargé de le sauver en débloquant son compteur but cette saison, chose que le Portugais ne devrait pas oublier dans les journées à venir.

Relatifs

From the web