thumbnail Bonjour,

Montpellier accueille Arsenal à la Mosson, ce soir, pour le compte des phases de poules de la Ligue des Champions. Les Montpelliérains peuvent-ils tenir le rythme ?

Le club champion de France en titre ne se présente pas dans les meilleurs dispositions face aux Gunners, ce mardi soir. Défaits sur la pelouse du Stade de Reims 3-1 vendredi, les hommes de René Girard font un mauvais début de saison avec trois défaites en cinq journées. Au contraire de Arsenal qui a bien préparé cette rencontre avec une victoire solide contre Southampton 6-1, ce weekend. Le club londonien part largement favori face à Montpellier, qui montre des failles qu'on avait pas aperçues l'an dernier.

Des difficultés à gommer

En gagnant son titre de champion de France en mai dernier, Montpellier ne pensait sûrement pas débuter sa saison aussi mal. Les Héraultais montrent des failles qu'ils n'avaient pas affichées l'an passé, notamment défensivement. Cette saison, Giroud n'est plus là. Herrera, Congré, Charbonnier, Mounier sont pour le moment une enigme. Concernant l'ancien Toulousain, Laurent Nicollin assure ne pas s'en faire. "C'est une valeur sûre, quelqu'un de très intelligent. Il donnera sa plénitude au Montpellier Hérault, j'en suis certain. A lui de bosser, je ne suis pas inquiet." Aussi, le vestiaire ne semble pas aussi soudé qu'il ne le paraissait la saison dernière. Cette année, Louis Nicollin ne cesse de s'en prendre à ses joueurs. "Je ne les aime toujours pas", clame-t-il haut et fort. Pourtant, à quelques heures de faire ses premiers pas en Ligue des Champions, Montpellier a besoin de soutien. Si son propre président se met à lâcher ses joueurs et le staff technique, René Girard en tête, cela ne présage rien de bon...

Quels onzes ?

Face à Arsenal, René Girard a avoué avoir "quelques petites interrogations" quant à l'équipe qu'il alignera mardi soir. Le onze qui débutera dans quelques heures est un mystère que l'entraineur montpelliérain a préféré caché, même s'il assurait il y a quelques jours que celui-ci était "quasi-arrêté". L'entraineur a sûrement voulu remobiliser ses hommes après la déroute face à Reims (1-3), vendredi dernier. "On ne va pas bétonner", a pourtant indiqué Girard en conférence de presse. Contre les Gunners, Montpellier devrait conserver son 4-2-3-1 fidèle à l'entraineur héraultais. Le quatuor défensif Bocaly, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bedimo ne changera pas, sauf grosse surprise. Au milieu, Saihi, forfait à cause d'un virus gripal à Reims, devrait retrouver sa place aux côtés de Estrada. Devant, Belhanda devrait être aligné. Mais avec qui ? Cabella devrait reprendre le côté gauche, Mounier le côté droit. Devant, Herrera est en balance avec Camara.
En face, Arsène Wenger n'a pas souhaité dire s'il comptait titulariser ou non Giroud, l'ancien Montpelliérain. Auteur d'un début de saison compliqué avec les Gunners où il n'a toujours pas marqué, l'international Français a été mis sur le banc face à Southampton, le weekend dernier. J'ai décidé, mais je ne vous le dirai pas", a déclaré le manager du club londonien en conférence de presse avant d'avouer qu'il prônait "la stabilité" pour cette rencontre. Si on lit entre les lignes, Giroud ne sera pas titulaire ce soir. Wenger devrait donc reconduire le même onze qu'il a aligné contre Southampton en Premier League avec Jenkinson, Mertesacker, Vermaelen et Gibbs en défense, Arteta, Diaby, de nouveau apte, Walcott, Podolski et Cazorla au milieu et enfin, Gervinho, auteur d'un doublé en championnat, sur la pointe de l'attaque.

Toute l'actualité de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web