thumbnail Bonjour,

L'entraîneur de l'OM, Didier Deschamps a réagi juste après la rencontre sur la défaite de son équipe face au Bayern Munich (0-2).

L'entraîneur de l'OM, Didier Deschamps a réagi juste après la rencontre sur la défaite de son équipe face au Bayern Munich (0-2) mercredi, lors des quarts de finale aller de la Ligue des Champions.

Quel votre sentiment après ce match aller ?
Jusqu’au but en première mi-temps, on avait des choses intéressantes. Le Bayern a montré toutes ses qualités. On a eu la première opportunité au bout de six minutes, ensuite on a pris ce but qui nous fait mal car c’est juste avant la pause. Par rapport à ce que nous avions fait et ce que nous avions en face, c’est dur de revenir à la mi-temps à 1-0. Il y avait de la déception. En seconde période, ça a été plus difficile avec une grande équipe en face. On y a mis beaucoup de cœur et de générosité mais la supériorité du Bayern s’est vue. Et c’est logique par rapport à ce qu’est le Bayern Munich.

C’est le réalisme du Bayern qui a coûté cher…
Face à de tels adversaires, il est important de bien défendre même si on y a laissé de l’énergie car il y a beaucoup de qualités techniques. Malgré cela, on a eu plus d’opportunités que le Bayern. Ils ont marqué mais Andrade n’a pas eu à faire d’arrêts sur les 45 premières minutes. Malheureusement pour nous, on est entré au vestiaire en étant mené et c’est dur par rapport à la mi-temps réalisée.

Pensez-vous encore à la qualification ?
On a une chance mais elle est infime. Perdre 2 à 0 le match aller à la maison ne nous met pas dans la meilleure des situations.

Il va falloir remobiliser vos troupes…
On a une semaine pour récupérer avant le quart de finale retour de Champions League. On va jouer dans un superbe stade face à la même équipe. Il n’y aura pas besoin de remobiliser. On fera de notre mieux pour obtenir le meilleur résultat possible, en sachant que le  Bayern est très bon à domicile. Et après le match à Munich, on a un match au Parc des Princes. Il nous reste une finale de Coupe de la Ligue et neuf matches de Ligue 1.

Un mot sur le match d’Elinton Andrade…
Ce soir, je n’ai rien à lui reprocher.

Ce n’est pas une excuse mais il y a une main au départ de l’action du premier but allemand…
Il y a une main flagrante, qui finit par ce que l’on sait tous. Mais on ne peut pas revenir dessus. Les équipes de ce calibre punissent. Ce n’est pas nouveau mais on l’a encore appris à nos dépends ce soir.

Source : site officiel de l'OM

Relatifs