thumbnail Bonjour,

A 4 jours du match opposant l'OM au Bayern, trois de nos confrères du Goal.com Allemand ont livré leur avis sur le profil actuel de l'équipe bavaroise.

L’Olympique de Marseille peut trembler. Sans victoire dans son championnat français depuis presque deux mois, le club phocéen va se frotter mercredi soir à l’une des équipes européennes les plus en forme du moment, en l’occurrence le Bayern. Même s’ils ne sont que deuxièmes au classement de la Bundesliga, les Bavarois affichent, en effet, un visage des plus séduisants depuis quelques semaines. Samedi, dans leur fief d’Allianz Arena, ils ont encore assuré, en signant leur quatrième succès en cinq rencontres face à Hanovre (2-1). Plusieurs de nos journalistes et confrères ont pu assister à cette partie. Ils nous livrent, à nous, mais aussi à tous les supporters de l’OM, leur opinion concernant cette équipe munichoise, ses nombreuses forces et aussi ses rares faiblesses.

François Duchateau, rédacteur au sein du Goal.com Allemand


« L’OM devra s’inspirer de Moenchengladbach »


S’ils n’ont pas été irrésistibles, comme lors de leurs sorties face à Hoffenheim (7-0), Bale (7-0) ou Hertha (6-0), les joueurs de Jupp Heynckes ont encore fait bonne impression face à Hanovre en terme du maitrise de jeu (2-1). Et c’est sur quoi a tenu à insister François Duchateau, un de nos confrères de Goal.com Allemand. « Ils sont en pleine bourre en ce moment. Hier (samedi), Gomez et Muller ont été laissés au repos, mais cela ne les a pas empêchés d’obtenir la victoire, quelques jours après un match intense en Coupe ». En tant qu’observateur assidu, notre journaliste ajoute : « il n'y a pas longtemps, le jeu de cette équipe était trop statique mais l’entraineur a su faire les changements qu’il fallait pour lui redonner de la fluidité. Le replacement d’Alaba sur le côté gauche et celui de Lahm sur le flanc droit a été une grande réussite ». A la question, comment l’OM peut-il s’y prendre pour mettre à mal le ténor allemand ? Duchateau livre, malgré tout, une réponse plein d’espoir pour les Phocéens : « Ils devront s’inspirer de ce qu’a fait M’Gladbach. En trois matches contre le Bayern cette saison, ils n’ont jamais perdu. La manière dont ils ont défendu et la façon avec laquelle ils ont été organisés méritent d’être étudiées ».

Christopher Vogel, journaliste pour le Goal.com Allemand

« Ribéry et Robben sont aujourd’hui inarretables »


Collectivement, le Bayern marque les esprits en ce moment et c’est aussi le cas sur le plan individuel. Si l’équipe arrive à gagner ses matches avec autant d’aisance c’est aussi à la faveur de l’apport des éléments tels qu’Arjen Robben et Franck Ribéry. C’est l’avis de Christophe Vogel, un des journalistes du Goal.com Allemand : « Ils sont inarretables aujourd’hui. Les équipes peuvent s’amuser à bloquer l’un des deux, mais pas les deux à la fois et en particulier Ribéry sur son côté. Au-delà de leur qualités techniques, ils se distinguent aussi par leur moral et cette confiance qui est apparente dans leurs propos d’après-match ». Contre M’Gladbach, en Coupe, le duo est resté pourtant muet. « Mais l’équipe a compensé à travers son application et sa concentration en dépit de l’intensité du match, poursuit Vogel. Même bousculé, le Bayern ne lâche rien ces derniers temps ». Une très mauvaise nouvelle assurément pour l’OM, quoique… « Ils (les Marseillais) ont une chance de battre le Bayern. Pour cela, il faut qu’ils trouvent l’équilibre entre le fait de contrer rapidement et défendre avec une extrême prudence. Les Marseillais seront aussi bien inspirés de couper la relation entre Kroos et Robbery (Robben et Ribéry » a conclu Vogel.

Maximilian Bensinger, journaliste pour le Goal.com Allemand

« Contre l’OM, Bayern voudra marquer vite »


La dernière équipe française à avoir défié le Bayern en Ligue des Champions, en l’occurrence l’OL, a perdu à l’aller comme au retour (0-1, 0-3 en demi-finale de l’édition 2009/2010). Une vraie correction que Marseille espère éviter. Pour cela, il est logique de penser que les Phocéens devront réaliser le meilleur match possible à l’aller au Vélodrome. Sans Mandanda, ni Diawara, la mission promet d’être très compliquée. Mais, elle n’est pas impossible si l’on en croit l’avis de Maximilian Bensinger, un autre de nos confrères de l’édition allemande. « La meilleure façon de déjouer les plans bavarois c’est de jouer très offensif. Il faudra stopper aussi les percées de leurs latéraux et imposer un pressing de tout instant » estime-t-il. Inutile de préciser que c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. « Mirko Slomka, le coach de Hanovre et qui n’est pas n’importe qui, a passé toute la semaine à réfléchir à la solution pour stopper cette équipe, mais sans succès » ajoute Bensinger, avant de rappeler que « le Bayern est aujourd’hui en pleine confiance. A Marseille, ils voudront à tout prix marquer au plus vite pour se faciliter la tâche ». Didier Deschamps et ses hommes sont prévenus et à plus d’un titre.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web