thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 25 janvier 2014
  • • 20:00
  • • Stade du Hainaut, Valenciennes
  • Arbitre: S. Jochem
  • • Spectateurs: 11816
1
FIN
1

Ducourtioux aux prises avec Guerreiro

Valenciennes-Lorient (1-1), Pujol offre un point à Valenciennes

Ducourtioux aux prises avec Guerreiro

Gettyimages

Valenciennes a vu ce samedi sa série de victoires s’arrêter contre Lorient. Mais, les Nordistes n’ont pas perdu grâce à une belle réalisation de Grégory Pujol.

22e journée de Ligue 1 :
Valenciennes-Lorient : 1-1
Buts : Pujol (52e); Ciss (39e csc)

Vainqueur de ses deux derniers matches en championnat, Valenciennes espérait pouvoir poursuivre sur sa lancée ce soir lors de la réception de Lorient. La bande à Ariel Jacobs n’a pas réussi la passe de trois, mais elle n’aura pas de quoi faire la fine bouche. Bousculée par une séduisante formation de Lorient, VA a beaucoup souffert. Néanmoins, elle a pu s’en sortir avec le point du match nul. Pour cela, elle peut remercier Grégory Pujol, auteur du but égalisateur en seconde période. L’ex-Nantais a rétabli la parité d’une belle tête dos au but à la suite d’un corner.

Aboubakar a voulu trop bien faire

Pujol n’avait plus marqué depuis la 12e journée de la Ligue 1 (contre Valenciennes). Et il a donc choisi le bon moment pour renouer avec les chemins des filets. Son équipe était dos au mur, lorsqu’il est venu placer sa reprise victorieuse et dans un angle quasi fermé. Un but qui a fait plaisir à tous ses partenaires et en particulier à Saliou Ciss. Et pour cause ; ce dernier avait été malheureux en fin de première période en marquant contre son camp. Gêné par Grégory Bourillon, le défenseur valenciennois a trompé son propre gardien après un très bon corner d’Alain Traoré. Un coup du sort, mais l’avantage était plutôt mérité.

Décomplexés, les Morbihannais se sont montré les plus fringants durant cette partie. La victoire, qui leur aurait permis de se hisser à la cinquième place du classement, leur tendait les bras mais ils n’ont pas su aller la chercher. La faute notamment à Vincent Aboubakar. Le troisième meilleur buteur de la Ligue 1 avait à cœur de marquer face à son ancienne équipe. Le Camerounais s’est mis trop de pression et a donc raté tout ce qu’il a entrepris. Il avait deux balles de but au bout du pied (31e, 62e), mais ils n’ont pas su les concrétiser. Des ratés qu’il aurait pu regretter encore plus si VA avait concrétisé ses deux opportunités en fin de match par l’intermédiaire de Pujol (88e) et Waris (90e).

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web