thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 8 décembre 2013
  • • 17:00
  • • Stadium Municipal, Toulouse
  • Arbitre: B. Bastien
  • • Spectateurs: 11023
1
FIN
1

Cabella a livré une belle passe décisive pour Camara.

Ligue 1 - Montpellier stoppe l'hémoragie

Cabella a livré une belle passe décisive pour Camara.

Souleymane Camara (Montpellier) vs Uros Spajic (Toulouse)

Montpellier, avec un duo d'entraineur Mézy-Baills, ramène un point mérité de Toulouse. Aguilar a répondu à l'ouverture du score de Camara. Ben Bassat a manqué un pénalty.

Toulouse - Montpellier : 1-1
Buts : Aguilar (72e); Camara (19e)

Après une semaine agitée qui a vu l’éviction de Jean Fernandez de Monptellier, le club de Louis Nicollin se déplaçait à Toulouse. Rolland Courbis, le nouveau coach du MHSC n’a pas encore pris ses fonctions, c’est donc le duo Pascal Baills - Michel Mézy qui dirigeait les Héraultais. Le pari a bien faillit fonctionné. Longtemps, les Montpelliérains ont mené au score avant de voir Toulouse revenir en fin de match et passer à deux doigts de la victoire dans les derniers instants.

Aguilar dans tous les bons et mauvais coups

Toulouse sortait d’une bonne période. Après sa victoire sans appel sur Sochaux au Stadium il y a une semaine (5-1), les Toulousains sont allés chercher le nul à Gerland (1-1). De quoi mettre en confiance les hommes de Daniel Casanova. Et ce sont bien les locaux qui dominaient ce début de rencontre. Durant 30 minutes, le spectacle était plutôt agréable. Sans réelle occasion de but, le match était dynamique. Toulouse dominait et Montpellier se contentait de contrer. La première opportunité est à mettre à l’actif des joueurs de la Ville Rose. Congré intervenait devant Ben Yedder et empêchait le franco-Tunisien d’ouvrir le score (7e). Pourtant, Montpellier qui n’a encore jamais gagné à l’extérieur allait ouvrir le score. Aguilar perdait un ballon chaud à 20 mètres de ses buts au profit de Cabella. Le meneur de jeu transmettait dans l’intervalle pour Camara qui fusillait Ahamada à bout portant (19e). Dix minutes plus tard, Ben Basat répondait à une première frappe de Sanson. Les deux hommes n’ont que peu inquiété les gardiens adverses. Après une bonne demi-heure,  la rencontre est ensuite devenue beaucoup plus heurtée. L’arbitre de la rencontre sifflait la fin de la première période sur ce score de 1-0 pour Montpellier.

En revenant des vestiaires, Daniel Casanova décidait de remplacer François Moubandjé par Jonathan Zébina. Un choix que regrettera l’entraineur toulousain un peu plus tard dans la soirée. Les partenaires d’Abdennour assiégeaient la cage de Geoffrey Jourdren. A la 50e, Daniel Congré accrochait Serge Aurier. Double peine pour Montpellier, carton rouge pour Congré et pénalty. Ben Basat choisissait de tirer sur la gauche du gardien mais Pionner se détendait bien et repoussait la tentative de l’Israélien en corner. Montpellier pouvait soufflait mais allait vivre 40 minutes compliquées. Mais le siège des Toulousains permettait au duo Cabella-Camara d’exploser en contre. A l’heure de jeu, le numéro 10 héraultais faisait son festival dans la défense toulousaine. Il élimine Zebina d’un petit-pont mais ne peut enchainer car gêné par le retour d’Abdennour. Toulouse repartait de l’avant. Ben Basat tentait sa chance plein axe mais sa frappe passait juste au-dessus du but adverse. Montpellier commençait sérieusement à y croire. Zebina quittait prématurément ses partenaires à cause d’une expulsion idiote. Estimant que l’arbitre aurait dû siffler une première faute, le défenseur s’empare du ballon avec les mains. Benoît Bastien lui donne un premier carton jaune puisqu’il enrayait un départ de contre adverse, puis un second avertissement pour contestation. Le match se terminera à 10 contre 10. Heureusement pour Toulouse, Aguilar réparait son erreur en première mi-temps. Le Colombien reprenait un second ballon qui trainait dans la surface pour égaliser (71e). La fin de match allait être un peu folle. A la 75ème minute, Jourdren sauvait son camp en détournant une frappe de Regattin. Cinq minutes plus tard, Cabella faillit profité d’une mésentente entre Spajic et Ahamada. Puis, c’est Braithwaite qui ne passait pas loin du deuxième but (82e). Un dernier tir de Ben Yeder faisait frissonner le banc montpelliérain mais finalement, le score en restera là.  

Relatifs