thumbnail Bonjour,
Direct

Serie A

  • 9 décembre 2012
  • • 15:00
  • • Stadio Olimpico di Torino, Torino
  • Arbitre: A. Romeo
  • • Spectateurs: 15000
2
FIN
4

ITA - Un Milan à réaction

ITA - Un Milan à réaction

Getty Images

Au Stadio Olimpico, le Milan AC est allé battre cet après-midi Torino sur sa pelouse (4-2). Un succès qu’il doit plus à ses individualités, qu’à son jeu collectif.

16e journée de la Serie A :
Torino – Milan AC : 2-4
Buts : Santana (28e), Bianchi (80e) ; Robinho (40e), Nocerino (53e), Pazzini (61e), El Shaarawy (76e)

Et de trois pour le Milan AC. Pour la première fois de la saison, le club lombard a réussi à enchainer trois succès en rang en Serie A. Le dernier en date s’est produit ce dimanche sur la pelouse de Torino. Dans le piémont, les Rossoneri n’ont pas été souverains et ils ont même eu le malheur de concéder l’ouverture du score et perdre un joueur sur blessure (Nigel De Jong, touché à la cheville). Mais, la bande à Massimiliano Allegri a su revenir, en se remettant notamment à ses joueurs offensifs, avec notamment Stephen El-Shaarawy, auteur de son 13e but de la saison.

Torino n’a pas démérité

Quand l’international azzuro a scoré (76e), profitant d’une grosse erreur du portier turinois, Jean-François Gillet, le match était déjà plié (4-1). Mais, il a été tout de même pour beaucoup dans le bon retour des siens. C’est lui qui fut derrière le but de 2-1 à la 53e minute, avec un joli centre dans la surface que le gardien belge du « Toro » n’a pu que repousser sur la tête d’Alberto Nocerino. Fautif sur l’ouverture du score de Mario Alberto Santana (28e), ce dernier se faisait ainsi pardonner, lançant, par la même occasion les siens sur la voie du succès. Milan prenait alors l’avantage, puisqu’à cinq minutes d la pause le Brésilien Robinho avait déjà signé le but de l’égalisation. Servi idéalement par De Sciglio, l’ancien citizen n’eut aucun mal à conclure du pied gauche.

A défaut d’être dominateur dans le jeu, Milan a donc su se montrer efficace sur le plan offensif. Une démonstration à laquelle a aussi participé Giampaolo Pazzini. A la 61e minute de jeu, l’ex Intériste portait le score à 3-1 à la suite d’un rush de la surface, ponctuée par une puissante frappe du droit. Le Néerlandais Urby Emanuelson aurait pu également s’inviter à la fête, mais son tir de loin à la 70e a échoué sur la transversale. Au plus mal à ce moment là, Torino s’est ensuite ressaisi. Ce fut sans incidence sur le sort final de cette partie, même si on notera la superbe réduction du score du chevronné Rolando Bianchi. A la 80e minute, prenant le dessus sur Mexes dans la surface, il plaçait une belle tête décroisée, inscrivant l’ultime réalisation de cette partie.

Résultats et classement de la Serie A
Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.

Relatifs

From the web