thumbnail Bonjour,
Direct

Premier League

  • 9 février 2013
  • • 16:00
  • • Stadium of Light, Sunderland
  • Arbitre: A. Taylor
  • • Spectateurs: 46402
0
FIN
1

ANG - Arsenal en tremblant

ANG - Arsenal en tremblant

Getty Images

Grâce à un seul et unique but signé Cazorla, Arsenal a glané un succès important ce samedi (1-0). Mais ce ne fut pas sans mal face à un Sunderland qui a poussé jusqu’au bout.

26e journée de Premier League :
Sunderland – Arsenal : 0-1
But : Cazorla (35e)

Toujours sixième au classement malgré une bonne série de résultats réussis depuis le début de l’année, Arsenal se rendait ce samedi à Sunderland avec la ferme intention de faire le plein de points. Le succès obtenu par Tottenham face à Newcastle (2-1), plutôt dans l’après-midi, ne laissait, en plus, pas trop de choix aux Gunners. Au Stadium of Light, là où ils restaient pourtant sur deux matches sans victoire et sans le moindre but marqué, les Londoniens n’ont pas manqué à leur tâche. Et pour cela, ils peuvent remercier particulièrement Santi Cazorla. L’international espagnol, nullement éreinté par un long voyage à Doha en début de semaine, a été auteur de l’unique but de la rencontre, à la 35e minute de jeu. Son neuvième en Premier League.

Szczesny a sorti le grand jeu

L’ancien de Villarreal a trouvé la faille d’un tir puissant du gauche à l’entrée de la surface suite à un bon travail de Walcott. Une ouverture du score tout à fait méritée pour Arsenal. La première période a été totalement à leur avantage et ils auraient pu scorer bien plus tôt. En début de partie, Walcott avait vendangé deux occasions nettes (2e et 4e) et le Français Olivier Giroud avait vu sa frappe à la 18e minute passer juste à côté des bois adverses. Par ailleurs, Simon Mignolet, le portier des Black Cats, s’était opposé brillemment à une tentative dangereuse de Ramsey (31e), repoussant ainsi l’échéance. L’équipe de Martin O’Neill était donc en grosse difficulté durant ce premier acte du match et rien ne laissait présager qu’elle puisse rebondir au retour des vestiaires.

Mais, la donne a bel et bien changé en deuxième mi-temps. La faute notamment à Carl Jenkikson. Alors qu’on jouait la 61e minute, le latéral des Gunners se faisait expulser après un tacle sur le Béninois Sessegnon. A dix contre onze, Arsenal a alors reculé et Sunderland a pris le jeu à son compte dans l’espoir de recoller au score. Ce fut cependant en vain. Les locaux ont eu le malheur de tomber sur un Szczesny en état de grâce. Le gardien polonais avait neutralisé deux grosses occasions en fin de partie ; une frappe à bout portant de Fletcher (77e) et une tête de Titus Bramble (85e), qu’il a sortie sur sa ligne à cinq minutes du coup de sifflet final. Grâce à lui, Arsenal a préservé sa victoire, en même temps que les quatre « petits » points de retard au classement qu’il a sur le Big Four. Réconfortant avant d'enchainer avec deux huitièmes de finale : ceux de la FA Cup (contre Blackburn) et de la Ligue des Champions (face au Bayern).

Résultats et classement de la Premier League

Relatifs

From the web