Suède-Italie ( 1-0 ) - La Nazionale en grand danger
Pour la première manche de ses barrages contre la Suède, l'Italie se met en danger et devra faire le boulot au retour.

Les duels entre l'Italie et la Suède ont donné lieu à quelques matches mémorables par le passé. Deuxièmes de leur campagnes de qualification, les deux nations se sont retrouvées ce vendredi pour la première manche des barrages pour la Coupe du monde 2018.

En s'inclinant à Stockholm vendredi soir (1-0), l'Italie n'a jamais été aussi proche de rater la Coupe du monde. La seule et unique fois où les Italiens ont manqué le Mondial c'était en 1958 et la compétition avait lieu... en Suède.

Le message envoyé par Giampiero Ventura semblait clair: aligner un 3-5-2 solide afin de défendre en groupe et accélerer grâce à Marco Verratti et Antonio Candreva afin de trouver la doublette composée de Andrea Belotti et Ciro Immobile. En vain.

Malgré une large domination (61%) de possession de balle, les Italiens n'ont jamais su faire plier le mur jaune mené par une très bonne charnière Lindelof - Granqvist.

La Nazionale se procure la première occasion, Darmian envoie un bon centre et trouve Belotti qui voit sa tête froler le poteau d'Olsen (6e). Dans la foulée la Suède répond par Toivonen mais la frappe du Toulousain ne trouve pa sle cadre.

La première période est ensuite relativement terne jusqu'à la 38e minute. Gianluigi Buffon intervient deux fois, au sol, afin de priver Ola Toivonen d'une occasion de but. Score nul et vierge à la pause.

La seconde période n'est guère plus entrainante. La Nazionale campe dans le camp scandinave mais n'arrive à rien, les Italiens sont trop brouillons, imprécis.

Puis à l'heure de jeu, double fait de jeu. Battu par Chiellini, Berg bouscule le défenseur italien d'un coup de coude. Déjà averti, le Suédois n'écope pas d'un second carton. Dans la foulée la Suède ouvre le score. Longue touche sur le côté droit déviée par Toivonen en direction de Johansson. Le Suédois déclenche une frappe puissante, touchée par De Rossi et qui trompe Buffon (61e).

L'article continue ci-dessous

L'Italie fait preuve de caractère, assiège la moitié de terrain suédoise et joue le tout pour le tout. 

A l'entrée de la surface, Matteo Darmian hérite d'un bon ballon plein axe et surprend le gardien d'une frappe puissante. Olsen semble battu mais le ballon trouve le poteau et sort (70e).

L'Italie aura tout tenté dans cette rencontre sans jamais vraiment se montrer dangereuse. Le match retour à Milan le 13 novembre a déjà tout d'un match historique pour la Squadra. Mais il faudra faire bien mieux.

Commentaires ()