Strasbourg-Rennes 2-1, Strasbourg gâche la première de Lamouchi
Pour son premier match aux commandes du Stade Rennais, Sabri Lamouchi a vu son équipe chuter à Strasbourg (2-1), ce samedi.

Rennes cultive les paradoxes. C'est après la plus belle série de Christian Gourcuff que le club breton a vu son entraîneur claquer la porte suite à un immense remu ménage. Et pour la première de Sabri Lamouchi sur le banc, les Rouge et Noir ont brisé cette série en s'inclinant sur la pelouse de Strasbourg (1-0).

Amalfitano a vu rouge

L'entame de match a rapidement donné le ton. Bahoken forçait Koubek à sortir le grand jeu dès la première minute ! Très entreprenant, le promu était récompensé de ses belles intentions par une ouverture du score curieuse. Blayac, qui s'était placé sur la trajectoire d'une frappe lointaine de Seka, récupérait finalement le ballon et déclenchait un tir victorieux après un bel enchaînement (1-0; 28e). Ce même Blayac, puis Bahoken, furent ensuite tout proches du break juste avant la pause (44e).

Logiquement mené après une première période sans caractère, Rennes réagissait sur un tir puissant de Hunou qui s'écrasait sur la barre transversale (47e). Mais au moment où les Bretons commençaient à émerger, Amalfitano, coupable d'une faute grossière, laissait ses coéquipiers à dix après un carton rouge direct (63e). Il restait une demi-heure à jouer et l'affaire était presque pliée. Sur un centre parfait de Liénard, Bahoken doublait la mise d'une tête parfaite (2-0, 82e). Anecdotique au départ, ce second but prenait toute son importance après la réduction du score de Hunou, le meilleur Rennais ce samedi (2-1, 88e). Une révolte trop tardive. Si Strasbourg se donne un peu d'air, Rennes et Sabri Lamouchi ont du pain sur la planche. 

Commentaires ()