thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 14 décembre 2012
  • • 20:45
  • • Stade de la Route de Lorient, Rennes
  • Arbitre: L. Duhamel
  • • Spectateurs: 13275
2
FIN
0

Ligue 1 - Rennes se redresse

Ligue 1 - Rennes se redresse

Gettyimages

Vainqueur logique de Valenciennes à domicile (2-0), Rennes a fait un bon de cinq places au classement. Le duo Féret - Pitroipa a encore frappé.

18e journée de Ligue 1 :
Rennes – Valenciennes : 2-0
Buts : Féret (5e), Pitroipa (71e)

A Rennes, la température varie pas mal en cette fin d’année 2012. Refroidis par cette défaite « injuste » contre Nice (0-1), mardi dernier, les Bretons ont su se rassurer de la meilleure des manières ce vendredi en ouverture de la 18e journée du championnat. Dans leur fief de la Route de Lorient, ils se sont offert un succès important contre Valenciennes (2-0). Julien Féret et Jonathan Pitroipa sont venus concrétiser une partie globalement maitrisée face à un adversaire nordiste accrocheur mais beaucoup moins réaliste. Avec ces trois points glanés, les Rouge et Noir se retrouvent provisoirement quatrièmes au classement général. De quoi redonner la joie à leur entraineur Frédéric Antonetti au sortir d’une semaine qui aura été compliquée pour lui.

VA peut s’en vouloir

Le technicien corse a de quoi oublier sa querelle avec les dirigeants de l’OGCN au regard de ce que ses hommes ont livré comme prestation. Certes, il y a eu un passage à vide en début de seconde période, qui aurait pu voir VA revenir dans la rencontre, mais son équipe a fait preuve d’une belle solidité et d’une efficacité offensive retrouvée. « On fait un bon match. Il y a plusieurs points positifs ; le fait  de ne pas prendre de buts et on en marque deux » reconnaissait Julien Féret après la rencontre. Un Féret qui s’est montré à l’occasion une nouvelle fois décisif. C’est lui qui a ouvert la marque dès la 5e minute de jeu sur une jolie frappe à l'entrée de la surface (1-0), et c’est encore lui qui lançait Jonathan Pitroipa pour le but de break (71e, 2-0) à un moment où sa formation commençait à accuser le coup physiquement. L’international burkinabé n’a, bien sûr, pas loupé l’offrande en prenant Penneteau à contre-pied. « Le deuxième but nous a fait vraiment du bien » ajoutait l’ex Nancéien.

Mis à part ces deux réalisations, Rennes ne se sera pas créé beaucoup d’occasions nettes. Pourtant, il y avait moyen, et en particulier en début du match par l’intermédiaire du jeune Diarra. Titularisé aux avant-postes, le Malien a séduit par sa fraicheur. Il lui a juste manqué la lucidité dans le dernier geste (8e, 13e, 28e). Romain Alessandrini, d’habitude très adroit sur les frappes lointaines, a, lui aussi, manqué le coche (4e) sur sa seule occasion du match. Des opportunités que les locaux auraient pu regretter, mais leurs opposants n’ont pas été plus adroits dans le dernier geste. En première période, lorsqu’ils ont été chahutés, les protégés de Sanchez avaient, paradoxalement, la possibilité de rétablir la parité, mais ils se sont heurtés à un Benoit Costil, toujours excellent sur sa ligne. L’ex Sedanais a frustré Mathieu Dossevi dans un duel à la 20e. Dix minutes plus tard, il réalisa une sortie impeccable dans les pieds de Vincent Aboubakar.

Au retour des vestiaires, le dernier rempart des Rouge et Noir a encore fait apprécier sa solidité, mais les Valenciennois pourront regretter de ne pas l’avoir mis à contribution plus souvent. Durant leur temps fort, qui a duré une vingtaine de minutes, ils ont systématiquement manqué le cadre. A la 46e, Aboubakar frôlait le poteau d’une reprise de la tête (46e), Sanchez dévissait complètement sa tentative (48e) et Saez s’est trop précipité pour tenter sa chance (55e). En vendangeant autant, les visiteurs ont donc fini par prendre le but qui tue. Celui qui scella leur troisième défaite en cinq matches de championnat. Une série négative qui a de quoi plomber l’ambiance lors des festivités de fin d’année. Mais Rudy Mater a promis que ça ne sera pas le cas : « Il y a des périodes ou tout va bien, et là on manque de réussite. Il va falloir s’accrocher et vivement la trêve pour recharger la batterie. Mais il reste un match à domicile pour montrer que Paris c’était une erreur ». Un match programmé dimanche prochain contre Evian.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web