thumbnail Bonjour,
Direct

UEFA Europa League

  • 22 novembre 2012
  • • 19:00
  • • Generali Arena, Praha
  • Arbitre: A. Kakos
  • • Spectateurs: 17121
1
FIN
1

EL - Lyon et Prague s'en contentent

EL - Lyon et Prague s'en contentent

Panoramic

Pour son déplacement à Prague, Lyon à fait tourner en faisant jouer de nombreux jeunes. Les deux équipes se neutralisent (1-1), ce qui permet à Prage d'être qualifié.

Europa League - Cinquième journée
Sparta Prague - Lyon : 1-1
Buts : Husbauer (53e), Benzia (46e)

Premier très loin devant avec 13 points, l'Olympique Lyonnais se permet de venir au Spartak Prague avec les jeunots afin que ceux-ci se fassent les dents face à un adversaire de taille. De leur côté, les Tchèques n'ont besoin que d'un point pour se qualifier. Benzia, Ghezzal ou encore Ferri sont titulaires.

Le match commence comme lors de la confrontation aller. Les deux équipes sont timides et ont du mal à créer des occasions. Malgré tout, on joue bien côté lyonnais avec des combinaisons en milieu de terrain. Les joueurs de Prague jouent durs et reçoivent plusieurs cartons dès l'entame de match. Après 40 minutes d'apathie, rythmées par quelques passes intéressantes de Grenier et Gourcuff, l'ancien bordelais prend ses responsabilités et se charge de réveiller ce match. Sur un coup franc excentré, Gourcuff tente sa chance et trouve la barre. Quelques minutes plus tard, l'international français trouve Benzia dans la surface. Le jeune attaquant contrôle et frappe en première intention, le geste est beau, mais le ballon passe juste à côté. Deux premiers frissons qui annonceront une seconde période plus enlevée.

Karim Benziama, Hatem Ben Ghezzal

En effet, après à peine quelques seconde de l'entame de jeu, Gourcuff, décidément dans tous les bons coups, lance subtilement Benzia qui inscrit le premier but de sa carrière. Benzema, lui, avait inscrit son premier but officiel en Ligue des Champions face à Roseborg, dans un match similaire. Qui a parlé de ressemblance? Quelques instants plus tard, Grenier cale un petit pont génial et enchaîne avec une frappe. Vaclik est concentré et détourne le ballon. Pour les tchèques, Prikyl rentre et après quelques secondes sur le terrain, il accélère et centre en retrait pour Husbauer qui se fait un plaisir de tromper Vercoutre. Les Tchèques sont alors revigorés, et continuent de pousser.

Mais le dernier quart d'heure baisse largement en intensité. On l'a compris, les deux équipes se contentent de ce match nul, Lyon reste premier du groupe, le Sparta se qualifie, et tout le monde est content, n'est pas Belsia?

Relatifs

From the web