thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 17 février 2013
  • • 21:00
  • • Stade Auguste-Bonal, Montbéliard
  • Arbitre: L. Jaffredo
  • • Spectateurs: 19390
3
FIN
2

Ligue 1 - Paris s'incline à Sochaux

Ligue 1 - Paris s'incline à Sochaux

Gettyimages

Après un gros match des lionceaux, le Paris Saint Germain s'est incliné au stade Bonal. Pour la première fois en ligue 1 cette saison, le PSG encaisse trois buts.

25e journée de Ligue 1 :
Sochaux – Paris : 3-2
But : Roudet 36e, Sio 54e, Bakambu 84e - Alex 29e, Roussillon 76e (csc)

Tout va très vite dans le foot. Il y a une semaine, le Paris Saint Germain devançait son dauphin de six points et le championnat paraissait plié, aujourd’hui, l’Olympique Lyonnais est à trois petits points du club de la capitale. Tout ça grâce au FC Sochaux. Avant le match, les Francs-Comtois étaient 17ème, se maintenant à la différence de buts. Ils sont désormais 14ème. Il faut dire qu’ils ont mis les moyens pour vaincre le PSG de Zlatan Ibrahimovic. Dès l’entame de match, les lionceaux pressent leurs adversaires et récupèrent beaucoup de ballons. Malgré l’ouverture du score puis l’égalisation parisienne, les sochaliens ont affiché un état d’esprit irréprochable pour inscrire un but de plus que leurs visiteurs. Pour la première fois depuis le début de saison, Zlatan Ibrahimovic n’a pas marqué à l’extérieur.

Un début de match difficile

Dès le début du match, les sochaliens dévoilent leurs ambitions : gêner le plus possible le leader du championnat. Et ils le font très bien, les parisiens sont fébriles, perdent des ballons. Mais parviennent quand même à ouvrir le score. Sur un corner de Pastore tiré au second poteau, c’est Alex qui monte plus haut que la défense et de la tête lob Simon Pouplin légèrement avancé sur sa ligne (1-0, 29e).

Le but redonne de la confiance aux parisiens qui multiplient alors les attaques. Mais sur une très belle ouverture de Boudebouz, Roudet se retrouve face à Sirigu. Il croise sa frappe du droit qui finit dans le petit filet (1-1, 36e). Après être resté invaincu en huit matchs de championnat, Salvatore Sirigu s’incline pour la deuxième fois en deux matchs. Ce but libère les sochaliens et une minute plus tard, sur un centre de Roussillon, la reprise de Roudet aux six mètres est contrée par Sakho. Le jeu se calme un peu jusqu’à la mi-temps.

Les Sochaliens se mettent à rêver

Au retour des vestiaires, les sochaliens n’attendent que dix minutes pour prendre l’avantage. Après un une-deux entre Roudet et Sio, ce dernier se retrouve seul face à Sirigu, excentré sur la gauche comme Roudet lors de l’égalisation. Sio choisit lui de frapper en force à ras de terre. Le gardien parisien se couche mais ne parvient qu’à dévier le ballon sur la transversale rentrante (2-1, 54e). Sur l’occasion suivante, Ibrahimovic se retrouve seul face à Simon Pouplin qui prend le dessus sur le géant suédois. Quelques minutes plus tard, Sio obtient un coup franc à 26 mètres du but parisien. Corchia s’en charge et touche l’intérieur du poteau gauche de Sirigu. Le ballon passe devant la ligne de but, les parisiens passent juste à côté du KO.

Ancelotti fait entrer Jallet et Gameiro à la place de Van der Wiel et de Chantôme. Les parisiens commencent à comprendre qu’il faut faire plus pour aller chercher la victoire et se rapprochent petit à petit du but de Simon Pouplin. Et c’est après un nouveau corner qui entraine un cafouillage dans la surface que Rousillon, placé au second poteau rate son contrôle et pousse lui-même le ballon dans son but alors que la frappe de Sakho était de toute façon cadrée (2-2, 76e).

Les lionceaux tiennent bon

Alors que le PSG vient d’égaliser et devient de plus en plus dangereux, on commence à croire que les sochaliens vont devoir batailler pour tenir le résultat. Ils feront encore mieux puisqu’avec un bel enchainement, Boudebouz centre au second poteau pour Privat, entré en jeu dix minutes plus tôt. Celui-ci remise pour Bakambu, entré un quart d’heure plus tôt qui n’a qu’à assurer son but alors que Sirigu était battu (3-2, 84e).

Les joueurs de la capitale ne parviendront pas à revenir alors que le stade Bonal, qui affichait complet pour la venue du PSG, acclame ses joueurs. Les parisiens perdent leurs moyens à l’image d’Ibrahimovic qui écope d’un carton jaune après avoir violemment contesté une décision de l’arbitre. Les Sochaliens se regroupent en défense et attendent le coup de sifflet final. Ils réalisent donc la surprise du weekend en battant le leader du championnat qui n’est plus aussi confiant qu’il y a sept jours.


Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web