thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 20 octobre 2013
  • • 14:00
  • • Stade Auguste-Bonal, Montbéliard
  • Arbitre: O. Thual
  • • Spectateurs: 15041
2
FIN
2

Bakambu, l'un des héros du match côté sochalien

Ligue 1 - Sochaux accroche Monaco

Bakambu, l'un des héros du match côté sochalien

Gettyimages

Mené 2-0 par l’AS Monaco au bout de 10 minutes de jeu, Sochaux a réussi l’improbable exploit de sauver le point du nul (2-2). Hervé Renard a réussi ses débuts en Ligue 1.

10e journée de la Ligue 1 :
Sochaux - Monaco : 2-2
Buts : Bakambu (57e), Lopy (69e); Ferreira-Carrasco (5e, 10e)

20e au classement de la Ligue 1, le FC Sochaux avait beaucoup à craindre de la réception de Monaco. Une crainte largement justifiée lors des premières minutes du match. Mais, sous la houlette de leur nouvel entraineur, Hervé Renard, les Lionceaux sont parvenus au final a réalisé le match dont il rêvait. Après avoir été menés 2-0, ils sont revenus à 2-2 en mettant à profit toutes leurs ressources mentales. Avec un peu plus de chance, ils auraient même pu l’emporter. Une performance qui va servir de référence dans la lutte annoncée pour le maintien. Pour les Monégasques, en revanche, c’est une rencontre qui laissera pas mal de regrets et qui, en outre, les contraint d’abandonner officiellement la place de leader au PSG.

Un Sochaux renversant

Les Sochaliens ne se faisaient pas vraiment beaucoup d’illusions en accueillant l’ASM et toutes ses stars à Bonal. Mais, les Doubistes espéraient au moins pouvoir tenir un bon quart d’heure avant de céder face à l’équipe de la Principauté. Ca n’a pas été le cas. Au bout de dix minutes de jeu, ils comptaient déjà deux buts de retard. Deux buts signés Yannick Ferreira-Carrasco. L’ailier belge ouvrait le score à la 5e minute en convertissant la quatrième passe décisive de la saison de James Rodriguez. Ca faisait 1-0 puis 2-0 dans la foulée après une énorme erreur défensive de Carlao. Le Brésilien se loupait sur une passe en retrait pour Pouplin. Un cadeau que l’ailier monégasque n’attendait pas mais qu’il a exploité comme il se doit. L’action en question résumait à la fois parfaitement son opportunisme, mais aussi la crispation des joueurs sochaliens en ce début de partie.

Hervé Renard a certainement dû se dire alors qu’est ce qu’il est venu faire sur le banc de la lanterne rouge de la Ligue 1. Le sélectionneur zambien a quand même pu retrouver un peu de quiétude par la suite. Au final des minutes, les Lionceaux ont commencé à bien réagir et faire même jeu égal au niveau de la possession. En terme d’occasions, ils ont concédé celles de Falcao (29e, 30e et 32e), mais s’en sont aussi créé quelques-unes de leur côté. Mayuka a eu notamment deux balles de but (3e et 33e) dont il n’a pas su profiter. Ses partenaires Rafael Dias (27e) et Sébastien Roudet (39e et 45e) ont allumé quelques escarmouches de loin mais sans réussite également. Enfin, les Franc-Comtois se sont aussi vus privés d’un pénalty suite à un ceinturage de Tisserand sur Bakambu dans la surface (35e).

Le réveil du FCSM était encourageant et il s’est confirmé au retour des vestiaires. Probablement tancés par leur coach, les joueurs sont apparus complètement métamorphosés. Plus volontaires, plus appliqués et surtout plus motivés, ils ont acculé les Monégasques pendant presque une demi-heure dans leur moitié de terrain. Un exploit qui n’est pas resté sans récompense. Sur sa ligne, Subasic a fait le travail dans le jeu en éloignant les tentatives successives de Bakambu (51e) et Peybernes (54e), mais il n’a pas que s’incliner sur les coups de pieds arrêtés. Abandonnés par sa défense, il a vu Bakambu (57e) et Lopy (69e) le tromper de la tête suite à des corners. A 2-2, le dernier de la Ligue 1 a alors commencé à croire à la victoire. C’était légitime, mais Roudet et compagnie n’avaient plus le gaz dans les jambes pour scorer une troisième fois. Le nul arraché devrait tout de même suffire à leur bonheur.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs