thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 20 septembre 2013
  • • 20:30
  • • Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Ètienne
  • Arbitre: L. Jaffredo
  • • Spectateurs: 26527
1
FIN
2

Hamouma aux prises avec Didot, deux des trois buteurs de la partie

Ligue 1 - Toulouse s’impose à Saint-Etienne

Hamouma aux prises avec Didot, deux des trois buteurs de la partie

Panoramic

Malmené en première période, Toulouse a su ne pas craquer face à Saint-Etienne pour ensuite aller renverser miraculeusement le sort du match (2-1). Une vraie surprise.

6e journée de Ligue 1 :
Saint-Etienne – Toulouse : 1-2
Buts : Hamouma (18e); Braithwate (63e), Sylla (75e)

Toulouse tient enfin son premier succès de la saison. Et c’est au moment et à l’endroit où on attendait le moins les hommes de Casanova qu’ils sont parvenus à lancer leur saison. De sortie ce vendredi à Saint-Etienne, le deuxième au classement, et qui avait remporté 4 de ses 5 premiers matches, les Violets ont fait parler leurs ressources mentales pour l’emporter. Menés logiquement à la pause (0-1), Clément Chantôme et ses coéquipiers se sont idéalement redressés en deuxième mi-temps. Allié à la baisse physique de leur hôte du jour, ce réveil a été salvateur et leur a permis de marquer deux buts. Un avantage qu’ils ont su se tenir, malgré le sursaut d’orgueil des Verts en fin de match.

Saint-Etienne a lâché physiquement

En prenant le dessus sur Toulouse, l’AS Saint-Etienne savait qu’il s’emparerait du leadership de la Ligue 1 pour au moins 48 heures. Un honneur que les Verts ont cherché à très vite fructifier. Leur première période a été de toute beauté, et ce malgré la sortie rapide de Loïc Perrin. Le capitaine forézien a pris un coup au mollet dès la 10e minute et a dû laisser sa place à Zouma. Malgré cette défection, la bande à Galtier a donc répondu aux attentes de son public. Dans la lignée de celle qu’elle réalise depuis l’entame du championnat, l’équipe stéphanoise a su exploiter ses flèches devant pour se montrer menaçante à chaque offensive ou presque. Cela a donné lieu à une multitude d’occasions. Néanmoins, pour prendre l’avantage à la marque, les locaux ont dû compter sur un « coup de main » d’Ahamada. Le dernier rempart toulousain s’est troué sur un centre de Fabien Lemoine et ce fut profitable à Romain Hamouma. Opportuniste, l’ex Caennais signait sa troisième réalisation de la saison.

Avec ce but d’avance, l’ASSE aurait pu avoir réflexe de lever le pied et se concentrer sur ses tâches défensives. Mais, cela ne fait visiblement plus partie des principes maison. Conquérants, les Verts ont complètement asphyxié et leurs opposants et l’incapacité à faire le break était seulement due à un manque de réussite dans le geste final. Sur coup franc (24e), Ghoulam a dirigé un ballon dans la lucarne qu’Ahamada a détourné miraculeusement. Dans la foulée, Hamouma a placé une reprise trop haute. Bayal Sall s’est aussi illustré en tenant un retourné (26e), avant que Tabanou (33e) et encore Hamouma (44e) ne placent des volées non cadrées. Au cœur de cette forte poussée verte, le Téfécé a sollicité Ruffier à deux reprises. Des réactions qui relevaient plus des prises initiatives individuelles (de Trejo et d’Abdennour) que d’un quelconque sursaut collectif. En rentrant aux vestiaires à la pause, Casanova a dû se demander quelle consigne il allait faire passer en premier à ses hommes, tellement elles étaient nombreuses. 

Le coach toulousain a su trouver les mots justes. C’est ce qui est à déduire au regard de la productivité livrée par son équipe en deuxième mi-temps. Totalement transfigurée, elle est parvenue à revenir dans le match. A contrario, l’ASSE, gagné par la fatigue, a décliné et ce qui devait arriver, à savoir l’égalisation, s’est produit à la 63e minute. Martin Braithwate a rétabli la parité en venant reprendre un ballon repoussé par Ruffier sur une frappe de Didot. La faute de main du portier stéphanois était moins flagrante que celle de son homologue en première période, mais tout aussi conséquente. Avec ce but, la confiance a changé de camp. Le Téfécé l’a mise à profit pour enfoncer le clou à un quart d’heure de la fin. Aurier et Sylla, les deux latéraux, se sont chargés de donner la victoire à leur équipe avec le premier dans le rôle du passeur et le second dans celui du buteur. 2-1 en faveur de Toulouse. Un score final qui était inimaginable à la mi-temps.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web