thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 30 mars 2014
  • • 14:00
  • • Roazhon Park, Rennes
  • Arbitre: S. Lannoy
  • • Spectateurs: 18474
3
FIN
0

Sylvain Armand Romain Alessandrini Sochaux Rennes Ligue 1 12212013

Résumé de match, Rennes-Bastia (3-0)

Sylvain Armand Romain Alessandrini Sochaux Rennes Ligue 1 12212013

Gettyimages

Rennes, emmené par un excellent Ola Toivonen, l'emporte 3-0 face à Bastia. Le maintien est dorénavant quasiment assuré.

31ème journée de L1

Rennes-Bastia: 3-0

Buts : Alessandrini (14ème), Toivonen (28ème), Makoun (59ème)

La belle semaine du Stade Rennais s'est poursuivie en beauté ! Après l'avoir emporté il y a 7 jours face à l'Olympique de Marseille, et après avoir acquis sa place pour les 1/2 finale de la Coupe de France, les hommes de Philippe Montanier ont quasiment assuré leur maintien en Ligue 1 suite à leur succès face à Bastia cet après-midi. Romain Alessandrini et Ola Toivonen, toujours aussi irrésistible depuis qu'il a rejoint les Bretons cet hiver, ont mené Rennes sur le chemin des 3 points. Les deux accolytes de l'attaque bretonne, épaulés par Foued Kadir qui remplaçait Grosicki, ont rapidement mis à mal la défense Corse et Mickael Landreau. Après à peine un quart d'heure de jeu, Alessandrini trompait le portier de Bastia, qui était certainement un peu trop avancé et qui touchait ce ballon qui terminait finalement au fond des filets.

Mais le bijou de l'après-midi venait bien de la part du Suèdois. Ola Toivonen venait reprendre d'instinct, du gauche, un ballon aux 25 mètres, qui venait ensuite se loger sous la barre transversale. L'attaquant du Stade Rennais marque ainsi son 6ème but de la saison en Ligue 1. Et quand Toivonen se mue en passeur, le résultat est tout aussi efficace. Juste avant l'heure de jeu, il lance de l'extérieur du pied, Jean II Makoun qui remporte facilement son face à face avec Mickael Landreau. Le match était alors plié au bout de 60 minutes de jeu. Les coéquipiers de Sylvain Armand baissaient un peu le pied, et connaissaient un coup de moins bien physiquement. Gianni Bruno et François Modesto tentaient bien de sonner la révolte de leur équipe dans le dernier quart d'heure, mais les deux joueurs bastiais n'ont su tromper la vigilance de Benoit Costil. Rennes peut souffler et la fin de saison pourrait être plus paisible que prévue, si l'état d'esprit des Bretons demeure aussi conquérant.

Relatifs