thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 3 avril 2013
  • • 20:45
  • • Estadio Santiago Bernabéu, Madrid
  • Arbitre: S. Moen
  • • Spectateurs: 76462
3
FIN
0

LdC - Le Real fait le boulot

LdC - Le Real fait le boulot

Getty Images

En s'imposant largement face à Galatasaray (3-0) en match aller des quarts de la C1, le Real Madrid prend une grosse option sur les demi-finales. Benzema a marqué.

½ finale de la Ligue des Champions
Real Madrid – Galatasaray :
BUTS :Cristiano Ronaldo (9e ) K.Benzema (29e ), G.Higuain 73e

La route de la “decima” passe par Galatasaray pour le Real Madrid. Le club de la capitale espagnole n’a pas été mal servi sur le papier tout au moins puisque les Turcs, s’ils ont réussi un gros coup en huitièmes de finale en allant chercher leur qualification à Schalke (1-1, 2-3), ne ressemblent pas à un épouvantail. Seul désavantage relatif pour le club de José Mourinho : recevoir lors du match aller. Un match aller qui a vu les locaux très bien débuter.

Ronaldo répond présent

Le match n’est entamé que depuis 9 minutes et voilà que Madrid marque. Après un appui sur Benzema, Özil trouve Ronaldo sur le côté gauche. La star portugaise trompe Muslera d'un ballon piqué du gauche pour ouvrir le score. Le 9e but en neuf matches pour Cristiano Ronaldo, meilleur marqueur de la Ligue des champions. Un joueur offensif dans une équipe offensive puisqu’à ce moment du match, le Real Madrid a marqué lors de 33 de ses 34 derniers matches de LdC.

Mais si le score est favorable au Real Madrid, le jeu s'est équilibré. Galatasaray endort progressivement son adversaire. Drogba en profite pour récupérer le ballon, s'avancer et frapper. C'est cadré cette fois et Diego Lopez boxe le ballon. Mais le Real ne lâche rien et c’est Karim Benzema, très décrié chez les Bleus, qui récompense la confiance de son entraineur vers la demi-heure de jeu (28e).  Essien enroule un centre depuis le côté droit. Ronaldo est trop court alors que Kaya et Eboué se ratent, ce qui profite à l’attaquant tricolore qui réalise un contrôle parfait avant de faire trembler les filets d'une frappe limpide du droit. Amusant de constater que la dernière passe décisive d’Essien était pour… Drogba à Chelsea en 2011. Le défenseur ghanéen a constitué l’une des bonnes décisions de Mourinho lors de cette rencontre.

Mourinho, paris gagnants

La domination merengue à la pause est logique aussi bien qu’incontestable. Mais Galatasaray, avec un bon Drogba, n’abdique pas, même si c’est bien Madrid qui dirige les débats en seconde période. Zan rentre pour Sneijder, Galatasaray passe à 5 derrière pour ne plus souffrir face aux contres madrilènes, mais Madrid a désormais la altitude pour mieux presser. Ronaldo tente d’ailleurs sa chance de loin à l’heure de jeu mais Muslera est vigilant. Di Maria ratera une immense opportunité (62e) et De Melo rétorquera de loin (64e). Benzema sort pour Higuain sous l’ovation de Bernabeu. L’Argentin, à peine arrivé sur le pré, scelle le succès merengue. Il prolonge de la tête un coup franc admirablement frappé par le pied droit de Xabi Alonso. Muslera est battu, 3-0 pour le Real à la 73e minute et Mourinho peut sourire. Ses trfois paris (Benzema, Essien, Higuain) sont gagnants.

Le match se poursuit. Ramos et Xabi Alonso sont tentés de « forcer » le carton jaune pour être suspendus au retour et « clean » dans une éventuelles demi-finale (les deux joueurs récolteront d'aileurs des biscottes en toute fin de rencontre). Yilmaz, lui, n’est pas clean. Le meilleur buteur de la compétition pour le Gala, manquera le match retour après un nouveal avertissement pour simulation. Bref, tous les feux sont au vert pour le Real qui a un pied et trois orteils en demi-finale. L’enfer d’Istanbul, promis au match retour, est finalement bien moins effrayant. Statistiquement, Madrid a 93.8% de chances d'être dans le dernier carré.




Le tableau final de la Ligue des Champions

Relatifs