thumbnail Bonjour,
Direct

Liga BBVA

  • 29 avril 2012
  • • 21:30
  • • Estadio del Rayo Vallecano (de Vallecas Teresa Rivero), Madrid
  • Arbitre: Carlos Delgado Ferreiro
  • • Spectateurs: 10000
0
FIN
7

ESP - Le Barça fait attendre le Real

ESP - Le Barça fait attendre le Real

Getty Images

Lors de la 36e journée de la Liga, le FC Barcelone s'est rassuré en écrasant le Rayo Vallecano (0-7) et en ne sacrant donc pas son rival madrilène du ce soir.

Rayo Vallecano 0 - 7 FC Barcelone
Buts : Messi (15e, 89e), Rober 26e csc, Keita 38e, Pedro (47e, 87e), Alcantara 76e

Deux jours après l'annonce de Pep Guardiola de quitter le FC Barcelone en fin de saison, ses joueurs lui ont rendu un premier bel hommage sur la pelouse du Rayo Vallecano en s'imposant largement (0-7). Grâce notamment à un doublé de Lionel Messi, le Barça revient à 7 points du Real Madrid à 3 journées de la fin de la Liga. Les Catalans ne sacrent donc pas ce soir le leader merengue.

Un Barça d'attaque

Après une semaine douloureuse, le FC Barcelone avait rendez-vous dans la banlieue de Madrid pour y affronter le Rayo Vallecano, un mal classé. Sous la pluie, les hommes de Pep Guardiola, cible des photographes, ont du mal à commencer la partie, sûrement un peu groguis. Mais la machine se met en route au 1/4 d'heure de jeu grâce à Messi sur une action d'école. Bien servi par Alexis, Pedro remet parfaitement à l'Argentin qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond. Dix minutes plus tard, Rober, le défenseur du Rayo, aide les Catalans en poussant le cuir dans son but après une accélération superbe d'Alexis. Très tranquille dominateur, Barcelone triple la mise avant la mi-temps (38e) grâce à Keita. Il profite d'un travail exceptionnel de Messi qui attire 5 adversaires avant de servir le Malien. Les banlieusards de Madrid sont perdus.

Au retour des vestiaires, le scénario ne change pas et le score s'alourdit. Pedro cette fois y va de son but en reprenant une frappe de Messi qui avait heurté la barre. Devant un Pep Guardiola au regard dans le vide, ses protégés déroulent leur football qui les a fait remporter 13 titres en quatre ans. Deux actions aurait pu ensuite finir au fond des filets et le Rayo aurait pu réduire la marque sans un réflexe de Pinto, titularisé, sur une frappe de Bangoura. Mais le dernier 1/4 d'heure est fatal pour les locaux. Les attaquants culés sont toujours aussi rapides et ils ne voient le ballon que par courts moments. A la 76e, Alcantara trouve la faille sur une superbe tête piquée après un centre de Dani Alves. Puis c'est l'heure des doublés. Pedro tout d'abord grâce à une nouvelle passe décisive de la Pulga. Il ajuste Cobeno du droit. Puis le Ballon d'Or lui même conclut la marque sur un service de Pedro cette fois-ci. Une bien jolie démonstration à l'extérieur qui devrait redonner de la confiance aux Catalans avant les trois derniers matchs de la Liga et la finale de la Copa del Rey contre l'Athletic Bilbao.


Classement et résultats de la Liga

Relatifs