thumbnail Bonjour,
Direct

Coupe de France

  • 23 janvier 2013
  • • 20:55
  • • Parc des Princes, Paris
  • Arbitre: L. Duhamel
  • • Spectateurs: 32867
3
FIN
1

CdF - Paris se qualifie avec maitrise !

CdF - Paris se qualifie avec maitrise !

Javier Pastore, PSG, 2012 / Getty

Grâce à leur victoire (3-1), les joueurs de Carlo Ancelotti se qualifient pour les 1/8 de finales de la Coupe de France.

1/16e de finale de la Coupe de France
Paris SG – Toulouse FC : 3-1
Buts : Gameiro (8e), Pastore (48e), Lavezzi (66e); Tabanou (18e)

Le Paris-Saint-Germain et le TFC avaient rendez-vous ce soir pour ce 16e de finale de la Coupe de France. Pas forcément distancés en championnat, les joueurs d'Alain Casanova avaient le désir de faire un coup ce soir au Parc, afin d'espérer glaner un titre en fin de saison, et de s'octroyer une épopée au final pourquoi pas dorée. C'est donc raté. Car l'obstacle parisien était grand, bien trop grand. Exit le 4-4-2 à plat, ce soir le PSG s'est présenté en 4-4-2 losange, avec un Javier Pastore repositionné derrière les deux attaquants, Gameiro et Lavezzi. Et pour le coup, ça a fonctionné. Il fut l'un des très grands artisans de cette victoire, et nous confirme bien que c'est à ce poste qu'il se doit d'évoluer, car c'est bien là qu'il est dépositaire du jeu, et qu'il peut distribuer à merveille, comme il l'a fait ce soir durant tout le match.

Dès l'entame de match, les joueurs de Carlo Ancelotti ont instauré un rythme très fort, qui étouffa les toulousains, les empêchant de sortir de leur moitié de terrain et les mettant en situation de pression très rapidement. Les nombreux appels d'un Kévin Gameiro déchaîné sur le flanc de l'attaque parisienne ont permis très tôt au PSG d'ouvrir la marque (8e). Après un débordement de Lavezzi sur le flanc droit, qui adressa un centre parfait au deuxième poteau, le remplaçant d'Ibrahimovic du soir crucifia Blondel à bout portant. 1-0. Mais très rapidement, Tabanou est parvenu à égaliser. Sur un centre magnifique du latéral droit Serge Aurier, qui confirme de plus en plus un potentiel déjà bien visible, l'aillier du TFC gagne son duel à la tête contre Pastore, ce qui lui permet de tromper Nicolas Douchez. 1-1. Au terme de cette première-mi temps, le PSG a complètement dominé son adversaire, et le score aurait pu être aggravé maintes fois, tant le bloc toulousain a été mis en danger, tant ses lignes furent traversées avec aisance par les joueurs d'Ancelotti.

Le "Jérémy Ménez show"

La deuxième période ne sera que la simple copie de la première, en plus "soft". Les toulousains n'ont jamais pu exister dans cette rencontre et le PSG continua de poser son jeu tranquillement, sur que son aisance technique et sa discipline tactique lui permettraient de s'imposer. Jérémy Ménez rentré à la place de Kévin Gameiro sorti sur blessure, remplaçant d'un soir, s'est illustré en joker de luxe. Après une mauvaise relance de la défense toulousaine il hérite du ballon, se joue d'un défenseur après un petit numéro et pivote, adresse une passe millimétrée en direction de Pastore, qui n'a plus qu'à ajuster Blondel. 2-1 (48e). Le Ménez-show est lancé. Lancé à toute allure en direction du but, il aurait pu tenter le numéro de soliste qu'il maîtrise parfaitement, mais pourtant cette fois-ci, il décide de servir parfaitement Lavezzi, qui ajuste une nouvelle fois le portier toulousain. 3-1 pour le PSG. Jérémy Ménez est rentré et a frappé, deux passes décisives en quelques minutes. Après cela, le match est devenu ennuyeux, les parisiens sont passés en mode gestion, tandis que les toulousains ont compris que jamais ils ne pourraient revenir. Les joueurs de Carlo Ancelotti se qualifient donc pour les 1/8 de finales de la Coupe de France avec maîtrise et sérénité. Au terme de ce match, il est bon de noter la très belle performance de Javier Pastore, auteur d'un match très complet ce soir, mais surtout la modification tactique apportée par Ancelotti, qui laisse présager un possible retour au Sapin ou au Losange pour bientôt ? Affaire à suivre !

A lire aussi :

Tout sur la Coupe de France

Relatifs

From the web