thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 8 avril 2012
  • • 21:00
  • • Parc des Princes, Paris
  • Arbitre: A. Gautier
  • • Spectateurs: 46252
2
FIN
1

Ligue 1 - Le PSG enfonce l'OM !

Ligue 1 - Le PSG enfonce l'OM !

Panoramic

Le Paris Saint-Germain remporte le clasico (2-1) et revient à hauteur de Montpellier en tête de la Ligue 1. L'OM concède sa 10e défaite en 11 matchs.

31e journée de Ligue 1

PSG - OM : 2-1
Buts :
J. Ménez (6e)Alex Costa (61e) - A. Ayew (59e)
 

Le Paris SG a remporté le classico contre Marseille (2-1) et ainsi rattrapé Montpellier en tête de la Ligue 1, dimanche en clôture de la 31e journée qui a également vu les Lillois trébucher à Brest (3-1) et Lyon (vainqueur d'Auxerre 2-1) revenir à 3 points de leur 3e place. Montpellier conserve le fauteuil de leader à la différence de buts (+27 contre +23), mais aura l'occasion d'accroître son avance en cas de succès mercredi à Marseille en match en retard.

Une entame parfaite

C'est dire si le PSG avait la pression. Carlo Ancelotti avait décidé d'étonner, avec une 6e charnière centrale (Bisevac-Alex) reléguant Sakho sur le banc, et un schéma en 4-3-2-1, avec Ménez en pointe soutenu par Nene et Pastore. Ménez a réalisé un match plein, avec notamment l'ouverture du score, contrairement aux deux autres éléments offensifs. Ancelotti a surtout innové sur le front offensif en installant ce système sans avant-centre, qui s'est révélé payant grâce à l'activité de Nene et Ménez et en dépit d'une nouvelle performance très terne de Pastore. Ce système sans avant-centre de métier, Carlo Ancelotti l'avait déjà testé une fois, contre Toulouse, pour son deuxième match en France, le premier en L1. Ce soir-là, Nene avait inscrit un doublé et Paris s'était imposé 3-1. Même s'il n'a jamais paru particulièrement emballé par Gameiro et Hoarau, ses deux N.9. Le choix du technicien italien pour ce clasico était une vraie surprise, tant Hoarau semblait avoir gagné sa place avec plusieurs buts décisifs ces dernières semaines.

Mais sa décision était immédiatement payante avec l'ouverture du score signée Ménez (6e), qui reprenait de près une volée écrasée de Jallet pour tromper Mandanda sur sa gauche. Pour le coup, l'ancien Romain, avait réussi un vrai geste d'avant-centre pour inscrire son cinquième but cette saison en championnat. Par la suite, le trio Menez-Nenê-Pastore se sont partagés le travail en pointe, même si Pastore restait le plus souvent en retrait, le schéma tactique évoluant sans cesse entre 4-3-2-1 et 4-3-1-2. Ménez, le plus rapide, était particulièrement chargé de prendre la profondeur.

Le PSG réactif et décisif

A la 57e, il était aussi à l'origine d'une des meilleures occasions parisiennes de la seconde période, centrant pour Nene, dont la volée du gauche passait à côté. Moins de cinq minutes plus tard, le Brésilien était à son tour décisif en tirant un corner impeccable, repris de la tête par son compatriote Alex, qui redonnait l'avantage au PSG à l’heure de jeu (60e) alors qu’Ayew venait tout juste d’égaliser de la tête, exploitant le manque de coordination de la défense parisienne (59e).





Tout au long du match, l'inédite organisation parisienne s'est en fait révélée très perturbante pour les deux défenseurs centraux marseillais, Mbia et N'koulou, qui n'ont jamais vraiment très bien su qui était leur adversaire direct.  Le PSG, bousculé par un OM offrant un meilleur visage que ces dernières semaines, a toujours sa faculté de réaction. Les Marseillais (9e) pour leur part, subissent une 6e défaite sur leurs sept derniers matches de L1 et ne sortent pas la tête de l’eau.







Le classement de la LIGUE 1

Tout sur le football français

Relatifs

From the web