Mbappé a achevé à quatre reprises l'OL (5-0)
La rencontre était difficilement maitrisée par le PSG. C'était avant que Mbappé ne se réveille et offre un quadruplé et la victoire face à Lyon

Les premières minutes de ce PSG-OL avaient un air de déjà vu. La sortie de Lopes sur Mbappé qui arrivait à toute vitesse (8è) n'a (heureusement) pas eu les mêmes conséquences qu'à Lyon la saison dernière. Le pénalty obtenu, Neymar l'a transformé pour ouvrir le score (9è, 1-0). La suite de la première période a été une succession de fautes, cartons, expulsions. 32è : Kimpembe a reçu un carton jaune en premier lieu pour une semelle sur Ndombelé. Après visionnage de la VAR, le Titi a finalement écopé d'un carton rouge (35è). Pour pallier ce problème dans le secteur défensif, Cavani a dû être sacrifié pour laisser entrer Kehrer.  La seconde expulsion s'est déroulée du côté lyonnais. Alors qu'il avait déjà reçu un carton jaune à la 26è, Tousart a dû rentrer aux vestiaires après un crochet mal maitrisé sur Mbappé (46è), laissant ses coéquipiers à 10, comme les hôtes. 

Au retour des vestiaires, les Parisiens se sont montré plus poussifs, renversant la tendance en terme de possession. Mbappé, qui avait trouvé le poteau lors d'une de ses tentatives n'a pas pour autant cessé de tirer. Au bout du cinquième tir (dont 3 cadrés), ses efforts ont été récompensés. Et là, tout s'est enchainé, en moins de 15 minutes il a signé un quadruplé (61è, 66è, 69è, 74è) qui n'a laissé aucun répit aux Lyonnais. Le Parc a trouvé son héros du soir. 

Mbappé, un diesel qui a mis le feu au Parc

Il en a fallu du temps pour que Mbappé signe son quadruplé. Alors qu'il a plutôt été malchanceux sur ses tentatives, notamment à la 52è lorsqu'il a trouvé le poteau, il s'est aussi retrouvé face à un gardien lyonnais qui a voulu se racheter auprès des siens. Sa sortie (56è)  et sa parade (60è) devant l'ancien monégasque l'ont frustré. Peu importe, il ne s'est pas démonté et a trouvé la faille une minute plus tard lorsqu'il a récupéré un ballon de Neymar dévié par la défense lyonnaise. L'international français a bien failli voir la malchance continuer lorsque son ballon a tapé les deux poteaux, mais il est bel et bien rentré (61è, 1-0). A partir de là, il a offert un festival aux supporters. Sur ses trois buts suivants (66è, 69è et 74è, 3-0, 4-0, 5-0), il s'est transformé en renard des surfaces guettant (et transformant en but) la moindre occasion. Chaque tir cadré a débouché à un but. Une juste récompense après les efforts consentis en début de première période. 

Le travail en sous-marin de Neymar 

Il y a eu le pénalty transformé par le Brésilien dès la 9è minute (1-0). Puis c'est tout l'on pourrait croire. Pourtant c'est bien lui qui est à l'origine de certains buts du héros du soir. Sur le premier but du Français, c'est lui qui fait tout le travail et parvient à rentrer dans la surface lyonnais avant de se heurter par la défense (61è). Sur le troisième but parisien, l'ancien barcelonais a lancé le numéro 7 qui n'a eu qu'à finaliser (69è). Même s'il n'a cadré qu'une seule fois durant la partie (son pénalty, tandis que deux de ses tentatives ont été bloqués) son attitude altruiste est à souligner. Il signe le plus grand nombre de dernière passe et de nombre de centres dans le jeu. Son retourné mal négocié à la 87è aurait pu être l'aboutissement des efforts consentis. 

La stat : 

 

L'article continue ci-dessous

 

 

Commentaires ()