thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 22 septembre 2013
  • • 21:00
  • • Parc des Princes, Paris
  • Arbitre: T. Chapron
  • • Spectateurs: 45416
1
FIN
1

Zlatan Ibrahimovic a inscrit le but parisien face à Monaco

Ligue 1 - Paris aura tout tenté

Zlatan Ibrahimovic a inscrit le but parisien face à Monaco

Panoramic

Le Paris Saint-Germain recevait Monaco en clôture de la 6e journée de Ligue 1. Dominateur pendant 90 minutes, le PSG a finalement concédé le match nul (1-1).

Ligue 1 - 6e journée

Paris-SG - Monaco :
Buts : Ibrahimovic (5e) - Falcao (20e)

Le Parc des Princes était comble pour accueillir ce que beaucoup considèrent comme le plus gros match de l’histoire de la Ligue 1. Comme à l’accoutumée depuis le début de saison, les hommes de Laurent Blanc ont rapidement posé le pied sur le ballon et, le cas étant assez rare pour le souligner, ont également su en profiter d’entrée de jeu. Pris à revers par une superbe ouverture de Thiago Silva côté gauche, Fabinho a laissé filer Maxwell dans son dos. Le nouvel international brésilien a adressé un superbe centre pour Zlatan Ibrahimovic qui d’une reprise jambe en avant est venu clouer Subasic sur place (1-0, 5e).

Thiago Silva blessé, Falcao répond à Ibra d’emblée

La domination parisienne a continué pendant les quelques minutes d’euphorie qui ont suivi l’ouverture du score. Mais comme on passe parfois bien vite du rire aux larmes, Thiago Silva, sur une extension pour éloigner un ballon dangereux de la tête, s’est blessé et a immédiatement demandé le changement. Plus vaillants qu’en tout début de rencontre, les Monégasques ont alors profité de leur seule véritable opportunité de cette première période. Il n’a suffit que d’une fois pour que la patte magistrale de João Moutinho ne s’illustre. D’un centre au premier poteau, le Portugais a fait rayonner Falcao qui a égalisé, plongeant pour glisser le cuir au fond des buts de Sirigu (1-1, 20e). Il ne manquait donc plus que la «troisième étoile» de ce choc montre le bout de son pied pour que les hostilités soient définitivement lancées, si tel n’était pas déjà le cas. Il aura fallu 10 minutes de plus à Edinson Cavani pour se signaler, côté droit, d’une frappe trop croisée qui aura tout de même fait frémir la tribune Auteuil de l’enceinte parisienne (27e). Le dernier quart d’heure a totalement été à l’avantage du club de la capitale qui aurait pu, à plusieurs reprises, reprendre les devants si Ibrahimovic n’avait pas catapulté une tête mal maîtrisée au dessus des buts (37e) ou n’avait pas tergiversé trop longtemps avant de frapper devant Subasic (42e). A la pause, après un premier acte d’une rare intensité en Ligue 1, Le PSG a l’ascendant mais n’a pas présenté les garanties défensives suffisantes pour préserver son avantage chiffré.

Paris domine sans marquer

Les bases de la seconde période ont été vite posées quand Ibrahimovic a loupé de peu le cadre suite à un débordement de Lavezzi qui a littéralement enrhumé Abidal côté gauche (51e). Répondant presque du tac au tac, les hommes de Claudio Ranieri se sont montrés tout aussi dangereux quelques minutes plus tard par l’intermédiaire de Ferreira Carrasco qui d’une reprise de volée plat du pied a manqué de concrétiser un beau centre de Fabinho (57e). Techniquement au dessus et portés par un Marco Verratti sur un nuage au milieu de terrain, les Parisiens ont butté, sur coup franc, et par deux fois, sur un mur Rouge et Blanc pas à distance réglementaire (64 et 72e). L’intensité à son comble tout au long du match est tout de même quelque peu retombée lors du dernier quart d’heure qui n’a pas altéré le constat final; Paris, au dessus, n’a pas su concrétiser sa domination à l’image de Cavani qui aurait pu en toute fin de rencontre changer la donne. La bonne sortie de Subasic en a décidé autrement (90e). Le PSG peut nourrir des regrets pour ce point mal payé, Le club de la Principauté, lui, s’en sort plutôt bien.



Le film du match

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web