thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 18 septembre 2012
  • • 20:45
  • • Parc des Princes, Paris
  • Arbitre: B. Kuipers
  • • Spectateurs: 42536
4
FIN
1

LdC - Paris frappe fort d'entrée

LdC - Paris frappe fort d'entrée

Champions League - Paris Saint Germain vs Dynamo Kiev (Ibrahimovic)

Le Paris Saint-Germain s'est largement imposé (4-1), contre le Dynamo Kiev, pour son retour en Ligue des Champions. Le club de la capitale a marqué les esprits.

Ligue des Champions - Groupe A

Paris Saint-Germain - Dynamo Kiev : 4-1
Buts : Ibrahimovic (19e s.p.), Thiago Silva (29e), Alex (32e), Pastore (91e) pour le PSG, Miguel Veloso (87e) pour le Dynamo Kiev

Entre la nostalgie des épopées européennes et l’appréhension d’une nouvelle ère, il y avait une athmosphère particulière au Parc des Princes pour le retour du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions. Le club de la capitale accueillait le Dynamo Kiev avec l’objectif d’empocher un premier succès devant son public. Mission accomplie, au terme d’une rencontre franchement emballante et suffisamment cohérente pour faire le plein de confiance et nourrir de légitimes ambitions dans un groupe à sa portée.

Paris a trouvé son style

La prudence était pourtant de mise au vu du menu du jour. Le Dynamo Kiev n’est pas un cador européen réputé, mais la formation ukrainienne, habituée aux joutes européennes, présente suffisamment de garanties grâce à son effectif cosmopolite. Mais Paris n’est pas tombé dans le piège de son adversaire. Mieux que cela, le club de la capitale semble avoir posé les fondements de son identité de jeu. Positionnés assez bas, les Parisiens se sont montrés très tranchants sur attaques rapides. C'est d'ailleurs sur cette phase de jeu que les hommes d'Ancelotti allumaient la première mèche. Ménez, très remuant en première période, lançait Pastore qui butait sur Koval (4e). Ce n'était que partie remise. Sur un nouveau rush côté gauche, Ménez obtenait un penalty suite à une superbe feinte de frappe. Ibrahimovic ne tremblait pas pour débloquer la situation d'un plat du pied imparable (1-0, 19e). Dans la foulée, la star suédoise était proche du doublé mais son lob subtil manquait de précision. Et comme un symbole, c'est l'autre recrue-phare de l'été, Thiago Silva, qui allait doubler la mise. Le défenseur brésilien, par ailleurs intraitable défensivement, ouvrait son compteur en profitant d'un cafouillage sur un corner (2-0, 29e).

Une première période de haut vol qui laissait place à une ambiance exceptionnelle dans les travées du Parc tant le visage de ce PSG était séduisant. D'autant que sur un nouveau corner, Alex inscrivait un troisième but sur une superbe reprise (3-0, 32e) ! Après avoir fait un premier acte parfait, les hommes d'Ancelotti pouvaient s'offrir le luxe de gérer après le repos. Une configuration idoine pour une équipe appelée à briller sur contre-attaque, sous l'impulsion d'un Verratti omniprésent dans l'entrejeu. Le jeune Italien a encore étonné, régalant le Parc par ses gestes techniques, sa relance, et ses passes millimétrées. Précieux dans une période de temporisation.

Mais il fallait attendre le dernier quart d'heure pour voir une série d'occasions franches après une gestion parfaite des Parisiens dans le jeu. Pastore (76e), puis Lavezzi (81e), entré en jeu à la place d'un Ibra ovationné, manquaient tour à tour leurs opportunités. Le Dynamo revenait même au score sur un centre tendu de Veloso (3-1, 86e). Mais cette soirée ne pouvait pas être ternie de cette manière. Entré en jeu en fin de match, Nenê délivrait un caviar pour Pastore, qui donnait à cette victoire des allures de correction (4-1, 91e). Une superbe contre-attaque qui aura finalement été le seul but du PSG sur action de jeu, mais dont la photographie pourrait se reproduire à plus d'une reprise cette saison. Grâce à cette bonne entrée en matière, le club de la capitale prend la tête de son groupe. Un costume de leader qui lui permet d’affirmer directement ses ambitions dans la hiérarchie non établie de cette poule homogène. Le décor est planté.

 Le film du match


Toute l'actualité de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web