thumbnail Bonjour,
Direct

Championnat Européen

  • 17 juin 2012
  • • 20:45
  • • Oblasny SportKomplex Metalist, Kharkiv
  • Arbitre: N. Rizzoli
  • • Spectateurs: 37445
2
FIN
1

Euro 2012 - Ronaldo qualifie le Portugal

Euro 2012 - Ronaldo qualifie le Portugal

Getty

Auteur d’un doublé, Ronaldo a été le grand artisan de la victoire du Portugal face aux Pays-Bas (2-1). Une victoire synonyme de qualifications pour les hommes de Bento.

Euro 2012 – Groupe B
Portugal – Pays-Bas : 2-1
Buts : C. Ronaldo (28e, 74e) ; Van der Vaart (11e)

En panne d’efficacité lors des deux premiers matches de tournoi, Cristiano Ronaldo, le capitaine portugais, s’est réveillé au meilleur moment dans cet Euro 2012. Contre les Pays-Bas, pour le dernier match de poule, il a enfin fait parler son talent et il en fut récompensé avec deux buts marqués. Deux buts qui ont permis à sa sélection de l’emporter malgré un début de partie ratée (2-1). L’équipe de Van Marwijk a souffert face à lui, mais elle a surtout souffert de ses propres carences. Dans la lignée de leurs précédentes sorties, les vice-champions du monde ont proposé une copie trop pâle pour espérer accrocher un résultat positif. Ils quittent le tournoi par la petite porte, tandis que les Lusitaniens, eux, s’offrent un quart face à la République Tchèque.

Ronaldo est ressuscité

Obligés de gagner pour avoir ne serait-ce qu’un petit espoir de qualification pour les quarts, les Pays-Bas ont mieux entamé la partie. Néanmoins, leur suprématie dans le jeu n’a pas trop duré. Le temps de prendre les devants au score pour ensuite lâcher complètement prise. En effet, les Oranje ont levé le pied après que Rafael der Vaart ait trouvé la faille à la 11e minute de jeu. Profitant de l’attentisme de la défense portugaise suite à une passe de Robben, le milieu de Tottenham armait une remarquable frappe enveloppée qui finit au fond des filets. Avec ce but, les Bataves avaient donc tout pour emballer la partie, mais c’était sans compter sur leur suffisance et ce manque de régularité toujours aussi criant en terme d’engagement. Le Portugal en profita progressivement pour se redresser.

Voyant son adversaire reculer, la Selecçao eut tout le loisir pour prendre le jeu à leur compte et aussi accumuler les occasions. Jusqu’à la pause, elle s’en est offert trois de nettes, mais une seule a fait mouche. A la 28e minute, Cristiano Ronaldo exploita un bon travail de provocation de Nani sur le côté pour se présenter seul face à Stekelenburg. La star du Real Madrid ne manquait pas l’offrande. Il faisait alors oublier l’énorme opportunité vendangée par Postiga quelques minutes plus tard. L’ancien Ballon d’Or aurait pu en mettre un deuxième à la 33e, mais sa frappe de 30 mètres fut éloignée des poings par Stekelenburg. A la pause, les Néerlandais pouvaient se sentir très heureux d’être toujours à égalité au tableau d’affichage. Mais il n’y avait pas de quoi pavoiser, ni d’être rassuré par rapport à leur productivité.

En seconde période, les choses ne s’arrangeaient pas pour les Pays-Bas. Pas du tout inspirés et englués par le jeu ciselé de leurs opposants, ils ne parvenaient pas à trouver leur duo d’attaquants Huntelaar – Van Persie. Difficile en ces circonstances de trouver le chemin des filets, si ce n’est sur une frappe lointaine ou un exploit individuel. Mais, ce fut aussi trop demandé pour cette décevante sélection. Le Portugal, de son côté, n’a pas connu ce genre de soucis. S’ils n’ont pas trouvé la solution sur des actions construites, les Lusitaniens ont su mettre à profit les contres qu’ils ont eus. Ou plutôt un contre. Celui mené par Moutinho, poursuivi par Nani, et conclu idéalement par Ronaldo à la 74e. Un but qui mettait fin à tout suspense dans ce match, et qui valida la qualification de la Selecçao pour les quarts. Cela n'empêcha pas le héros du match de s'offrir également une frappe sur le poteau juste à la fin du temps règlementaire (89e).

Résultats et classements de l’Euro 2012

Relatifs

From the web