thumbnail Bonjour,
Direct

Championnat Européen

  • 9 juin 2012
  • • 18:00
  • • Oblasny SportKomplex Metalist, Kharkiv
  • Arbitre: D. Skomina
  • • Spectateurs: 35923
0
FIN
1

Euro 2012 - La surprise danoise

Euro 2012 - La surprise danoise

Getty

Après un match maîtrisé, le Danemark réalise la première grande surprise de la compétition en battant les Pays-Bas (0-1).

Euro 2012 – Groupe B
Pays-Bas  - Danemark : 0 – 1
Buts : Krohn-Dehli 24e

Lors du premier match du Groupe B de l'Euro 2012, le Danemark s'est imposé à la surprise générale contre les Pays-Bas (0-1). Malgré une possession du ballon largement à leur avantage, les Bataves n'ont jamais réussi à vraiment destabiliser leurs adversaires et se sont faits surprendre grâce à un joli but de Krohn-Delhi. Donnés vaincus dans ce "groupe de la mort", les Danois font taire tous les pronostics et sont bien partis pour passer le cap des poules. Pour les Bataves, le prochain match est d'ores et déjà vital.

Le Danemark donne une leçon d'opportunisme

Dans l'enceinte surchauffée du Metalist Kharkiv Stadium, le match débute tranquillement. Après une première tête cadrée sur coup franc de Daniel Agger pour le Danemark, les Pays-Bas prennent le contrôle du jeu. Le très jeune Willems, 18 ans et 40 jours et plus jeune joueur à disputer un match de l'Euro, tente sa chance des 30m. Puis c'est au tour des stars des Oranjes de se mettre en action. Une belle action en triangle et van Persie ne cadre pas sa reprise avant qu'Arjen Robben ne l'imite quelques secondes plus tard sur une frappe. Aucune occasion franche n'est à noter dans le premier quart d'heure. Suite à un beau une-deux avec Robin van Persie, l'ailier gauche se met à nouveau en valeur mais manque son dernier geste. Les Pays-Bas compte plus de 65% de possession de balle. Le Danemark reste appliqué et solidaire en défense. Les hommes de Morten Olsen marquent même contre le cours du jeu à la 24e minute. Un centre d'Eriksen arrive sur Krohn-Delhi. Ce dernier efface Heitinga et place son tir entre les jambes de Stekelenburg (1-0). Les Bataves tentent ensuite de réagir mais restent imprécis. La fébrilité de leur défense est même parfois inquiétante. A 10 minutes de la pause, Robben encore lui trouve le montant droit d'Andersen, gardien de Evian TG. A la pause, les Danois font une grande opération.



Au retour des vestiaires, la physionomie du match n'évolue pas même si les Oranjes accélèrent. Le capitaine d'Arsenal Robin van Persie n'est toutefois pas dans un bon jour, il manque plusieurs opportunités d'égalisation dans les dix premières minutes du second acte. Les débats s'équilibrent ensuite et les coéquipiers de Mark van Bommel commencent à douter. Eux, favoris de l'Euro, en train de s'incliner contre le soit disant petit poucet du "groupe de la mort". A 20 minutes du terme, Bert van Marjwick décide de faire entrer en jeu Rafael Van der Vaart et Klaas Jan Huntelaar, histoire de jeter toutes ses forces offensives dans la bataille. Mais il est bien là le mal néerlandais, de nombreux attaquants prolifiques en clubs mais inefficaces contre la muraille danoise. Malgré une préparation compliquée, les vikings réalisent le match parfait et s'approchent minute après minute de la première grande surprise de cet Euro 2012. Kuyt remplace Van der Wiel pour peser et amener sa hargne lors des derniers instants. Les Néerlandais prennent tous les risques sachant que cette défaite les mettraient en grande difficulté. Leurs deux prochains matchs sont en effet à jouer contre l'Allemagne et le Portugal. Mais rien n'y fait, la stérilité batave s'oppose à l'efficacité et à la séreinité danoise. L'organisation scandinave a vaincu les individualités néerlandaises.


Résultats et classement de l’Euro 2012

Relatifs

From the web