thumbnail Bonjour,
Direct

Liga BBVA

  • 26 août 2012
  • • 19:00
  • • Estadio El Sadar, Pamplona (Iruñea)
  • Arbitre: César Muñiz Fernández
  • • Spectateurs: 15691
1
FIN
2

ESP - Messi sauve le Barça

ESP - Messi sauve le Barça

Getty Images

Auteur d’un doublé lors du dernier quart d’heure du match, la star argentine a évité au Barça un faux-pas à Osasuna qui n’aurait pas été illogique (2-1).

2e journée de Liga :
Osasuna – FC Barcelone : 1-2
Buts : J. Llorente (18e) ; Messi (76e, 80e)

Euphorique contre la Sociedad (5-1) la semaine dernier et plutôt convaincant jeudi contre le Real Madrid (3-2), le Barça débarquait ce dimanche soir à Pampelune avec le vent en poupe et le moral gonflé à bloc. Mais, sur le terrain, cela n’est pas du tout vu. Ou alors dans le dernier quart d’heure de jeu seulement. Contre un adversaire qui a choisi de jouer sa chance à fond, les Catalans ont été à la peine pendant la majeure partie du match. Une sortie préoccupante qu’ils ont failli payer au prix fort, n’était-ce le réveil de Lionel Messi vers la fin. En marquant un doublé, son deuxième en autant de matches de la Liga, El Pulga a offert aux siens un succès important et qu’ils ne méritaient pas forcément.

Osasuna a des regrets à nourrir

En effet, l’équipe blaugrana peut s’estimer chanceuse d’avoir fait le plein de points lors de cette rencontre. Pour de nombreuses raisons. D’abord, parce qu’elle est à maintes reprises passée tout près de la correctionnelle. Après un premier but encaissé à la 17e minute de jeu, signé Joseba Llorente, suite à une mauvaise sortie aérienne de Victor Valdes, elle a failli en prendre d’autres lorsqu’elle s’est inexplicablement retrouvée recroquevillée dans sa moitié de terrain. Les errances de sa défense ont été flagrantes et auraient pu, voir dû déboucher, sur un autre coup dur. A l’heure de jeu, Sisi n’a pas su profiter d’une faute de relance de Puyol. Quatre minutes plus tard, c’est Navas qui a manqué le break après avoir pourtant traversé tout le terrain balle au pied. Puis, à la 70e, Nino a vu son tir échouer sur le poteau alors qu’il avait brillemment dépossédé Busquets du cuir.

Le Barça était au plus mal, mais, et c’est la force des grandes équipes, il a su se reposer sur le génie d’un homme pour renverser totalement la vapeur en deux temps et trois mouvements. Peu en réussite en première période, avec notamment une mini-occasion vendangée à la 37e, Messi et sorti de sa boite pour éviter le naufrage aux siens. Il inscrivait d’abord le but de l’égalisation à la 76e en cueillant victorieusement dans la surface une passe de Sanchez suite à un excellent travail de Pedro. Ensuite, il mettait celui de la victoire en plaçant une jolie reprise à l’entrée de la surface, consécutivement à un centre parfait de Jordi Alba. Debout devant son banc, Tito Vilanova pouvait alors pousser un grand ouf de soulagement. Grâce à son joueur vedette, il a échappé de justesse à sa première défaite en tant que coach des vice-champions d’Espagne.

Messi a donc tout changé dans ce match. Cela dit, il n’a pas été le seul à contribuer à ce scénario. L’arbitre de la partie, un certain Cesar Fernandez, y est aussi pour quelque chose. Le premier but de l’attaquant argentin n’aurait, par exemple, pas dû être accordé en raison d’une position préalable d’hors-jeu d’Alexis Sanchez. Il s’est raté sur ce coup, et plutôt que de faire profil bas par la suite, il a eu le culot d’expulser un joueur d’Osasuna (Patxi Punal) pour protestation. Des péripéties qui viennent, quelque peu, entacher le succès barcelonais et qui vont certainement provoquer pas mal de réactions dans les prochaines heures en Espagne. Et en particulier du côté de Madrid.

Résultats et classement de la Liga

Relatifs

From the web