OM-Toulouse 4-0 - L'OM s'offre un festival pour lancer sa saison
Au terme d'un match maîtrisé de bout en bout, l'OM a signé un succès contre Toulouse (4-0) qui lui permet de croquer dans sa saison.

C'était la rentrée des classes. Et même sans ses meilleurs élèves, qui ont présenté la Coupe du monde dans une ambiance bon enfant, l'Olympique de Marseille a mis tous les ingrédients nécessaire pour passer son premier examen de l'année. De l'application, de la concentration, et un réalisme certain dans les deux surfaces. Contre une équipe de Toulouse encore expérimentale, les hommes de Rudi Garcia n'ont jamais été inquiétés.

Payet revanchard, Thauvin déjà décisif

La première période a pourtant ressemblé à un long round d'observation où la supériorité marseillaise ne se réflétait que dans sa possession de balle. Clinton Njie, qui remplaçait Florian Thauvin sur le flanc droit de l'attaque, a eu beaucoup de déchat dans ses derniers choix. L'OM s'est donc procuré des situations, mais les opportunités nettes se sont faites attendre, d'autant que Toulouse a aussi tenté de débloquer la situation par Manu Garcia, sans réussite (26e).

L'OM avait peut-être besoin d'un petit coup de pouce pour matérialiser sa domination et passer devant. Il est arrivé juste avant la pause, au meilleur des moments, lorsque M. Buquet a fait appel au VAR après une main de Kelvin Amian dans la surface, avant de désigner le point de penalty. Dimitri Payet a transformé la sanction sans trembler pour faire exulter le Vélodrome (1-0, 43e).

Dimitri Payet Marseille Toulouse

Un autre match a alors débuté, et cette configuration a permis à l'OM d'asseoir définitivement sa domination. Trop timoré, le Téfécé est resté entre deux eaux jusqu'au but du break. Après un bon mouvement collectif sur le côté droit, Bouna Sarr a déclenché une frappe puissante que Baptiste Reynet a repoussée, mais Dimitri Payet, opportuniste, a suivi pour marquer (2-0, 62e). Non retenu pour la Coupe du monde avant l'aventure historique qui a suivi, le capitaine de l'OM est un joueur dangeureux, parce que revanchard. Sa technicité, ses coups de patte et son niveau physique sont très prometteur pour la suite. 

L'article continue ci-dessous

 

Les lignes ont ensuite continué à s'étirer, et l'OM a pu dérouler pour donner un peu plus d'ampleur à cette victoire. Cela aurait pu intervenir sur un superbe retourné d'Ocampos (70e) ou sur un face-à-face de Germain, qui a buté sur le portier toulousain (65e). Mais l'avant-centre de l'OM, préféré à Mitroglou pour ce match de rentrée, a fini par donner raison à son entraîneur en couronnant sa prestation pleine de justesse d'un tir victorieux en fin de match sur un caviar de Morgan Sanson (3-0, 89e). Florian Thauvin, lui, était entré quelques minutes plus tôt, mais le champion du monde a trouvé le temps pour débloquer son compteur avec un but de renard dans les arrêts de jeu (4-0, 90e+2). C'était une soirée tranquille pour l'OM, qui a réussi sa fête. Tous les feux sont au vert. 

Commentaires ()