Marseille-RB Salzbourg 0-0, l'OM passe par la petite porte
L'Olympique de Marseille a validé son ticket pour les seizièmes de finale de l'Europe League au terme d'un match nul et vierge contre le RB Salzbourg.

Jusqu'au bout, cette phases de poules d'Europa League aura été laborieuse pour l'Olympique de Marseille. Après plusieurs prestations fades, le club phocéen a encore eu toutes les peines du monde à décrocher sa qualification pour les seizièmes de finale. Il faut dire que le RB Salzbourg, leader du groupe, avait quelques arguments à faire valoir. Et que le contexte n'était pas forcément propice à la performance dans un stade clairsemé et avec une équipe remaniée.

L'absence de Thauvin s'est faite sentir

Privés de leur homme en forme du moment, Florian Thauvin, mais aussi de Dimitri Payet, laissé sur le banc au coup d'envoi, les hommes de Rudi Garcia ont livré une première période pleine d'approximations, multipliant les mauvais choix dans les trente derniers mètres après leurs temps de préparation. Ce déchet technique ne leur a pas permis de fructifier de bonnes intentions. Ils pourront toujours se rassurer en constatant que les Autrichiens n'ont pas fait mieux, malgré une intention de vite casser les lignes. Les courageux qui ont affronté ce mistral de décembre se sont ennuyés jusqu'à la pause.

L'OM a ensuite tenté d'emballer un peu ce rapport de force, de façon assez désordonnée. Maxime Lopez a tenté sa chance d'une reprise de volée soudaine après une passe de Morgan Sanson par-dessus la défense (47e). Bouna Sarr s'est ensuite essayé sur une frappe vicieuse qui contraignait Walke à s'employer (54e). Les Marseillais ont monté en puissance mais Salzbourg est resté menaçant et Rolando a contré une frappe de Lainer (65e) avant que Mandanda ne repousse un coup-franc cadréde Berisha (67e). Les entrées de Payet et Germain ont redonné un peu de couleurs en fin de match, et le tandem aurait pu être déterminant mais l'ancien Monégasque a manqué la balle de match sur une passe bien sentie du meneur de jeu (83e). Par un vrai geste de défenseur, Sarr a ensuite permis à l'OM de souffler après une dernière frayeur (88e). 0-0, score final. Marseille verra l'Europe au printemps. Place à la suite. 

 

Commentaires ()