thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 26 octobre 2013
  • • 17:00
  • • Stade Vélodrome, Marseille
  • Arbitre: A. Delerue
  • • Spectateurs: 40532
2
FIN
3

Un très bon Thauvin n'aura pas suffi.

Ligue 1 - L'OM entre en crise

Un très bon Thauvin n'aura pas suffi.

Gettyimages

OM s'incline à domicile face à Reims (3-2) dans un match fou. Mené 2-0 à la mi-temps, l'OM est revenu à cinq minutes du terme avant de voir Oniangue donner la victoire au siens.

Ligue 1 - 11e journée

Marseille - Reims : 2-3
Buts : Thauvin (56e), Gignac (86e); Ayité (35e), Albaek (38e), Onaigue (91e)

 

Match complétement fou cet après-midi au Vélodrome. L’OM restait sur 4 défaites d’affilées toutes compétitions confondues. Il faut désormais en compter une cinquième. L’OM s’est incliné au Vélodrome face au Stade de Reims (3-2). Pourtant dominateurs en première période, les Marseillais rentraient au vestiaire aveec deux buts de retard. Thauvin puis Gignac à cinq minutes du terme égalisaient avant qu'Oniangue ne crucifie le Vélodrome dans les arrêts de jeu.

 

L’OM avait pourtant bien débuté cette partie. Entreprenants, justes, les hommes d’Elie Baup paraissaient concentrés et prêts à rectifier le tir après cette mauvaise série de défaites. Ils obtenaient quatre corners en 20 minutes et se procuraient la première grosse occasion grâce à un très beau raid de Payet. Ce dernier passait à Valbuena qui aurait dû mieux faire en tirant largement à côté (11e). Diawara trouvait le but d’Agassa en reprenant victorieusement un coup-franc de Thauvin mais l’arbitre de la rencontre, Amaury Delerue refusait justement le but pour une position de hors-jeu (30e). Durant cette première demi-heure, l’OM aurait pu ouvrir le score. Il dominait les Rémois qui réagissaient sur de rares contres. Malheureusement, les Olympiens eurent 10 minutes d’absence, 10 minutes fatales.

 

Thauvin en grande forme marque son premier but avec l'OM

Cinq minutes après la fausse ouverture du score de Diawara, Ayité obtenait un bon coup-franc à 30 mètres légèrement décalé côté gauche. L’ancien Bordelais prenait sa chance. Sa frappe finissait dans le but d’un Mandanda incrédule grâce à une déviation du mur Marseillais (35e). Deux minutes Mandi trouvait Courtet au centre qui d’une astucieuse talonnade faillit tromper Mandanda (37e). Sur le corner sui suivait, Ayité trouvait Albaek à l’entrée de la surface et marquait en force (38e). Le stade de Reims menait 2-0 dans un Vélodrome qui sifflait copieusement ses joueurs à la mi-temps, des Marseillais pourtant dominateurs sur l’ensemble.

 

A la sortie des vestiaires, l’OM mettait le feu d’entrée.  Khalifa (48e), Thauvin (50e) et Abdallah (54e) ont eu des opportunités mais ne trouvait pas le cadre de manière assez maladroite. Finalement, le salut des Marseillais viendra de Thauvin auteur de son premier but sous les couleurs olympiennes ( 56e). La fin de match allait être compliquée pour les Champenois face à la vague blanche et bleue. Durant 25 minutes, l’OM va camper dans le camp adversaire mais sans pouvoir égaliser. Il faudra attendre l’entrée de Gignac pour débloquer la situation. En remplaçant Payet à la 80e, l’ancien toulousain trouvait l’ouverture six minutes plus tard suite à un mauvais dégagement de Tacalfred (86e). Le match devenait alors fou. Les Rémois baissaient le pied de manière criante et l’OM voulait cette victoire. Tour à tour, De Préville, Thauvin, Khalifa et Krychowiak manquaient de peu le but victorieux. Finalement, c’est Oniangue dans les arrêts de jeu qui, d’une tête, trompait de près Mandanda (91e). Pour la première fois, Reims s’impose à Marseille depuis 1977 et revient à deux points de leurs adversaires (8ème avec 15 points). L’OM (5ème, 17 points) stagne et entre en crise. Avec cette cinquième défaite d’affilée.



Le film du match

Résultats et classement de Ligue 1

Relatifs