thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 7 octobre 2012
  • • 21:00
  • • Stade Vélodrome, Marseille
  • Arbitre: T. Chapron
  • • Spectateurs: 40748
2
FIN
2

Ligue 1 - L'OM et le PSG se neutralisent

Ligue 1 - L'OM et le PSG se neutralisent

OM - PSG (Ibrahimovic)

L'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain se sont quittés sur un score de parité (2-2), dans le match au sommet de cette huitième journée.

Ligue 1 - 8e journée
OM - PSG : 2-2
Buts :  Gignac (17e, 32e) - Ibrahimovic (23e, 25e)

Une fois n'est pas coutume, le Clasico ne se limitait pas à l'athmosphère extrasportive d'une rivalité purement médiatique. C'est en effet dans un costume de leader que l'Olympique de Marseille abordait cette rencontre face à son dauphin parisien. Une configuration historique puisqu'il fallait remonter à 1994 pour rencontrer un tel enjeu sportif entre les deux écuries les plus populaires de l'élite. Le décors était donc planté, et malgré le manque d'intensité d'un second acte sans saveur, la première période de ce duel restera mémorable.

Deux buteurs efficaces, deux mi-temps opposées...

Paradoxalement, l'entame de match ne laissait pas augurer de tels rebondissements. Le premier quart d'heure offrait un round d'observation entre les deux formations, et l'efficacité maximale de leurs buteurs pouvait s'apparenter à un arbre qui cache la forêt. Sur le plan du jeu, en tout cas. Surtout pour le club de la capitale, dont le manque de fluidité et de changements de rythme auraient pu être rédhibitoires. Les hommes d'Ancelotti furent d'ailleurs punis de leur passivité, Gignac se jouant de l'arrière-garde parisienne pour se décaler côté droit et enchaîner une frappe croisée victorieuse (1-0, 18e). De quoi débloquer complètement ce rapport de force, puisqu'Ibrahimovic égalisait dans la foulée d'une reprise imparable de l'extérieur du pied (1-1, 23e). Une volée dont la gestuelle venait rappeler le passé en arts martiaux de la star suédoise... Puis le mistral laissait place à un petit vent de folie lorsque le buteur parisien frappait à nouveau deux minutes plus tard, sur un coup franc surpuissant ! (1-2, 25e).

Véritablement sonnés, les Marseillais allaient pourtant trouver les ressources pour ne pas couler. Sur un corner de Valbuena, Gignac prenait le dessus sur Alex et Chantôme pour placer une tête décroisée ! (2-2, 32e). Ce but, symbole du renouveau de l'ancien Toulousain, venait récompenser un premier acte de bonne facture pour les hommes d'Elie Baup, qui auraient même pu prendre l'avantage sur une frappe puissante de Kaboré (35e). Ce qui avait au moins le mérite de sonner la révolte parisienne juste avant la pause, mais Pastore, servi sur un plateau par Ménez, voyait le cadre se dérober (45e).

Au retour des vestiaires, il n'y eut bien que la configuration des deux équipes qui restait identique. Comme en première période, Marseille proposait un bloc compact pour mieux jaillir sur attaques rapides, tandis que le manque de précision des Parisiens reflétait une domination territoriale stérile. L'entrée en jeu de Gameiro offrait toutefois un peu plus de variété dans les offensives parisiennes, comme sur ce service de Ménez pour l'ancien Lorientais, qui se montrait imprécis dans la finition (53e). "Ibra" eut également sa balle de match mais le Suédois manquait sa reprise accrobatique (73e). Le dernier quart d'heure fut une série d'approximation techniques, dues autant à la fatigue logique des acteurs après leurs joutes européennes qu'à la prudence d'un score qui ne condamnait personne... L'OM conserve donc son fauteuil de leader. C'était bien son objectif du soir, mais le marathon de la Ligue 1 est encore long.

Le film du match à revoir sur Goal.com !

Relatifs

From the web