thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 6 décembre 2013
  • • 20:30
  • • Stade Vélodrome, Marseille
  • Arbitre: C. Turpin
  • • Spectateurs: 36622
0
FIN
1

Thauvin et ses partenaires ont été impuissants offensivement

Ligue 1 - Marseille tombe encore

Thauvin et ses partenaires ont été impuissants offensivement

Gettyimages

Contraint de réagir après sa défaite à Lille, l’OM a essuyé finalement un nouveau faux-pas lors de la réception de Nantes (0-1). Ça sent la crise du côté de la Commanderie.

17e journée de Ligue 1 :
Marseille - Nantes : 0-1
But : Bedoya (17e)

Deuxième du dernier championnat de France, l’OM va avoir beaucoup de peines à terminer une nouvelle fois sur le podium de la Ligue 1. Distancé de huit points par le troisième, l’équipe phocéenne s’est tiré une nouvelle balle dans le pied en perdant contre Nantes à domicile (0-1). Une défaite assez logique vu que Cheyrou et ses partenaires ont attendu 45 minutes pour commencer à jouer dans ce match. Malgré une seconde période d’un meilleur accabit, ils n’ont pu éviter cette énième contre-performance. Un faux-pas qui plombe considérablement les ambitions du club et qui met un peu plus la pression sur les épaules d’Elie Baup. Le coach à la casquette a d’ailleurs été prié de rendre son tablier par les supporters.

Riou infrachissable

Les Marseillais sont apparus abattus mardi soir après leur défaite cruelle à Lille. Une désillusion qu’ils n’ont pas encore totalement digéré et cela s’est largement vu lors de la première période de ce match face au FCNA. Malgré l’avantage du terrain, les Phocéens ont livré un visage très inquiétant, symbolisé par cette incapacité à se créer la moindre occasion nette. Durant les 45e minutes de jeu, la seule alerte qu’il y a eu sur les buts des visiteurs est une frappe de Florian Thauvin, tranquillement captée par Rudy Riou (23e). C’était trop peu pour une équipe de ce standing, mais cela illustrait parfaitement les difficultés phocéennes du moment. De plus, l’absence pour blessure de Mathieu Valbuena n’a en rien arrangé leurs affaires. Sans son milieu international, l’OM a peiné à construire et à trouver ses attaquants et ces derniers ne faisaient pas, non plus, trop d’efforts pour la remontée du ballon. Une équipe coupée en deux et dont les manquements ont été profitables aux Canaris.

Sur la lancée de leur récent succès contre VA, les protégés de Der Zakarian ont su dès l’entame du match qu’ils avaient un coup à jouer. A la peine face aux cadors du championnat, ils n’ont, cette fois-ci, pas manqué l’occasion de prendre les devants. Après une occasion de Vincent Bessat, sauvée inextremis par N’Koulou (17e), Alejando Bedoya donnait l’avantage aux siens d’une reprise dans la surface. L’Américain, déjà buteur en début de semaine, a eu tout le loisir de contrôler et de placer sa frappe. Un but qui aurait pu être suivi par un autre dès la 26e sans l’intervention reflèxe de Mandanda sur un coup de tête de Djilobodji après un corner. Jusqu’à la pause, les promus ont continué à faire le jeu et imposer leur mainmise. Sans complèxe et avec beaucoup d’ambition, même si leur dernier succès au Vélodrome remonte à il y a dix ans.

Au retour des vestiaires, l’OM a eu le mérite de se ressaisir. Toutefois, ce fut sans grande conviction. Avec l’entrée en jeu de Saber Khalifa, il y a eu une reconfiguration tactique et ça a permis aux Olympiens de se rapprocher un peu plus des buts nantais. Encore fallait-il pouvoir concrétiser, ce qu’ils n’ont pas su faire en dépit d’un bon nombre de situations intéressantes. Dimitri Payet est celui qui était le plus proche de l’égalisation mais l’ancien de la maison nantaise a échoué à trois reprises devant Riou (50e, 59e et 70e). Thauvin (53e) et Gignac (62e) ont aussi manqué de scorer, mais c’est surtout l’occasion de Saber Khlifa que les Marseillais auront à regretter le plus. A la 67e, le Tunisien s’est retrouvé seul au second poteau, mais il a trouvé le moyen d’envoyer le cuir au dessus du cadre. Marseille n’a pas pu saisir sa chance de revenir dans le match quand elle s’est présentée et a donc dû concéder sa 6e défaite de la saison. La défaite aurait même pu être plus conséquente pour les hommes de Baup sans l’énorme arrêt de Mandanda devant Djordjevic (78e).

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs