thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 17 août 2013
  • • 17:00
  • • Stade Vélodrome, Marseille
  • Arbitre: B. Varela
  • • Spectateurs: 42524
2
FIN
0

L'Om a gagné son duel contre Evian

Ligue 1 - L'OM sans forcer

L'Om a gagné son duel contre Evian

Gettyimages

Pour le compte de la 2e journée de Ligue 1, l'OM a signé un succès facile au nouveau Vélodrome face à l'Evian TG (2-0, Gignac et Payet).

Ligue 1 - 2e journée
OM - Evian : 2-0
Buts : Gignac 16e, Payet 66e

Légèrement mis en danger en début de match, Marseille a parfaitement géré sa première période et a logiquement ouvert le score grâce à un véritable but d'attaquant signé André-Pierre Gignac. En effet l’ETG avait quelques velléités en arrivant au nouveau Vélodrome comme l’a montré ce contre savoyard à la 12e minute, mené par Ehret, seul côté gauche. Le centre de l'ex-Strasbourgeois semble un peu long, mais Benezet récupère au deuxième poteau et arme une frappe croisée, contrée par Diawara. Mandanda doit s'employer pour dévier en corner.

Payet régale le Vélodrome

Mais 4 minutes plus tard, Gignac ouvre la marque ! Bon centre signé Fanni, Gignac récupère le cuir, élimine Mensah d'un joli crochet avant d'ajuster Laquait du gauche pour le 1-0. Dès lors, l’OM, nanti de 60% de possession, recule et ne fait pas grand-chose du cuir. L’ETG essaie de placer des banderilles mais il manque à ses attaquants l’instinct de tueur dans les 30 derniers mètres. L’OM n’oublie pas d’entrecouper sa gestion de contres et autres attaques rapides comme en fin de première période, quand Valbuena trouve Gignac qui trompe Mensah d’un grand pont avant de voir Laquait foncer sur le cuir, le devançant. La pause est atteinte sur ces entrefaites. Les Phocéens savaient qu’il allaient devoir faire beaucoup mieux en deuxième période pour espérer faire le break. Evian, de son côté, s'est montré plutôt solide, mais manqua cruellement de réalisme. Le constat de Sorlin à la pause est d’ailleurs saisissant de lucidité : « On manque de points d'appui devant, nous avons seulement Bérigaud devant pour le moment".

Et l’ETG va tenter avec notamment un bel enchainement Ehret / Bertoglio dans la surface. Ce dernier se retrouve alors tout seul sur le le côté droit de la surface et frappe mais ce n'était pas la bonne solution (55e).  Mais aussi, et surtout, cette superbe ouverture de Barbosa à l’heure de jeu, qui lance Bertoglio, seul côté gauche. Il y a un deux contre un à jouer pour l'ETG. L'Argentin déborde et attire Diawara, avant de chercher Bérigaud au point de penalty. L'attaquant est seul face à Mandanda, mais il manque le cuir ! Quel raté du numéro 9... réaction de l’OM deux minutes plus tard : Ayew s'effondre dans la surface, mais Monsieur Varela ne siffle rien du tout. Il y avait clairement faute d'Olivier Sorlin. Le match s’anime. Mais Marseille finira par doubler la mise à la 66e minute. Sur une belle ouverture de Valbuena, Payet parvient à contrôler le ballon au nez et à la barbe de Mensah. Le Réunionnais feinte à droite et part à gauche avant d'ajuster Laquait d'un tir du gauche à ras de terre. La paire en or a frappé et le match se rapproche de son destin.  Le jeu est plus décousu et il ya davantage d’espace mais toujours moins de marge pour Evian qui finti par s’incliner -non sans avoir testé par deux fois Mandanda en fin de rencontre (87e, 89e)- face à une équipe de l’OM bonne gestionnaire, qui a su accélérer au bon moment et prendre le meilleur sur son adversaire. Les Olympiens débutent bien ce championnat grâce à un recrutement décidément bien calibré.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs