thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 18 avril 2012
  • • 18:30
  • • Stade Vélodrome, Marseille
  • Arbitre: P. Kalt
  • • Spectateurs: 39261
1
FIN
1

Ligue 1 - Marseille accroché par Caen

Ligue 1 - Marseille accroché par Caen

Panoramic

Même dominateur durant la majeure partie de la rencontre, l’OM n’aura pas réussi à renouer avec la victoire ce soir en Ligue 1. Les Phocéens ont été accrochés par Caen (1-1).

32e journée de Ligue 1 :
Marseille - Caen : 1-1
Buts : Rémy (27e s.p.) ; Bulot (11e)

En remportant samedi dernier la Coupe de la Ligue au détriment de Lyon (1-0 a.p.), Marseille avait bon espoir de surfer sur ce succès pour se relancer en championnat et mettre fin à une série de dix matches sans victoires. C’est raté. Opposés à Caen, ce mercredi à domicile, les Phocéens ont encore manqué à leurs devoirs en ne faisant que match nul face aux Normands (1-1). Pourtant, pour une fois, ils avaient mis les ingrédients pour pouvoir l’emporter. Il aurait juste fallu qu’ils se montrent un peu plus efficaces aux avant-postes. Avec ce nul, ils restent scotchés à leur peu glorieuse 10e place au classement, tandis que les Malherbistes montent d’un rang et se retrouvent 15e. « Ce point pourrait être décisif en vue du maintien »  a lâché leur capitaine Nicolas Seube au coup de sifflet final.

Caen a bien résisté

Même en étant peu prolifiques sur les phases offensives, les Marseillais auraient pu récolter les trois points mis en jeu. A condition de rester solides derrière. Cela n’a pas été le cas. Dès la 11e minute de jeu, Nicolas N’Koulou commettait une grosse erreur de relance, dont en profita M’Baye Niang pour servir Bulot dans la surface. En deux temps, l’ex Monégasque remportait son duel avec Steve Mandanda, mettant les siens sur la voie du succès. Avec une pareille entame, les affaires phocéennes devenaient très compliquées. La bande à Deschamps a eu le mérite de ne pas douter et de se reprendre rapidement. Une réaction qui a débouché sur un pénalty obtenu peu avant la demi-heure du jeu. Loic Rémy s’en donna à cœur joie pour le transformer (1-1, 27e) et inscrire à l’occasion son 11e but de la saison.

Revigorés par cette égalisation, les Phocéens ont ensuite fait le siège devant les buts normands pour mettre un deuxième but. Les occasions pour cela n’ont pas manqué. Avant la pause, André Ayew (37e) et Brandao (39e) s’étaient même retrouvés dans des positions idéales dans la surface. Mais, le premier a buté sur Thébaux, tandis que le second n’a pas réussi à cadrer sa tentative. Sur son banc, Deschamps a dû enrager, mais en se disant que de nouvelles opportunités vont se représenter lors du second acte de la partie. Et c’est ce qui s’est produit. Au retour des vestiaires, Marseille a poursuivi sa domination et cela a permis à Rémy d’hériter d’une balle de break. L’international tricolore trouva malheureusement le moyen de ne pas cadrer son tir, alors qu’il avait fait le plus dur en s’infiltrant dans la surface (56e).

A force de vendanger, Marseille a perdu en confiance et cela s’est répercuté sur la fluidité de son jeu. La fatigue ne facilita pas les choses, pas plus que les entrées de Jordan Ayew et d’André-Pierre Gignac. Ce dernier, bien que volontaire, a encore déçu en faisant preuve d’une lenteur dans l’exécution sur les ballons qu’il a récupérés dans la surface (71e, 72e et 89e). Toujours très inspirés pour exprimer leur désamour pour l’ancien toulousain, les fidèles du Vélodrome ne se sont pas privés pour le siffler. Leur colère aura assurément été encore plus grande si Pierre Alain-Frau était parvenu à concrétiser le seul contre de Caen. L’ex lillois a buté sur un excellent Mandanda (60e). Au final, c’est donc ce score d’un but partout qui a sanctionné ce match. Inutile de préciser laquelle des deux équipes il a le plus arrangé.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web