thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 1 septembre 2012
  • • 17:00
  • • Stade de Gerland, Lyon
  • Arbitre: F. Fautrel
  • • Spectateurs: 25329
3
FIN
2

Ligue 1 - Lyon stoppe VA

Ligue 1 - Lyon stoppe VA

Panoramic

Même privé de Lloris, parti à Tottenham, l’OL a prolongé sa bonne série de résultats en dominant ce samedi Valenciennes à domicile (3-2).

4e journée de Ligue 1 :
Lyon – Valenciennes : 3-2
Buts : Michel Bastos (18e), Gomis (21e s.p.), Grenier (66e) ; Gil (12e), Pujol (76e)

Pour se remettre d’une journée qui l’a vu perdre son meilleur élément, en la personne de Hugo Lloris, l’Olympique Lyonnais pouvait difficilement espérer un match plus spectaculaire que celui qu’il a livré cet après-midi contre Valenciennes. Pour le compte de la 4e journée de championnat, deux équipes invaincues s’affrontaient à Gerland. Portées vers l’offensive, elles se sont rendues coup pour coup et, au final, ce sont les Gones qui ont eu le dernier mot. Plus incisifs, les protégés de Remi Garde ont réussi à aligner leur troisième succès de la saison. Celui qui les propulse en tête de classement, en attendant la sortie de Marseille, dimanche contre Rennes.

Valenciennes s’est bien battu

Attendu à Tottenham, Lloris ne se voyait pas quitter la maison lyonnaise sans un dernier tour d’honneur de Gerland. C’était juste avant l’entame du match. Il s’est ensuite installé dans les tribunes pour voir ses désormais ex-partenaires se débrouiller sans lui. Ils y sont parvenus, mais non sans quelques déchets. Appelé à remplacer le gardien international, Rémy Vercoutre a, par exemple, manqué la première intervention qu’il a eu à faire dans ce match. Sur un corner, il réalisa une sortie approximative, qui profita au Brésilien Gil, buteur de la tête (12e, 0-1). L’expérimenté portier aurait pu trainer cette erreur comme un boulet pour le restant du match, mais ses coéquipiers lui ont rapidement évité ce supplice.

Six petites minutes après l’ouverture du score, Michel Bastos remettait les deux équipes à égalité. Resté, lui, fidèle à l’OL, l’international brésilien signait sa troisième réalisation de la saison en exploitant une mauvaise sortie de Penneteau suite à une ouverture lumineuse de Malbranque (18e, 1-1). Une égalisation dont les Rhodaniens ne se sont pas contentés. Sur la lancée du premier but, ils héritaient d’un pénalty à la 21e après un contact de Ducourtioux avec Lacazette dans la surface. « C’était litigieux » faisait remarquer Grégory Pujol après la rencontre. Bafétimbi Gomis n’en avait que faire et a transformé parfaitement la sentence. Complètement revigoré, l’OL avait des possibilités d’alourdir la marque avant la pause, mais Lacazette, pourtant servi idéalement à chaque fois par Malbranque, n’est pas parvenu à trouver la faille (26e et 33e).

En seconde période, VA a fait mine de vouloir réagir, mais ça n’a rien donné. Derrière, l’OL était parfaitement organisé. Aux avant-postes, c’était un peu moins brillant avec un contre mal négocié par Bastos (50e), mais au milieu ça scintillait. Avec un Malbranque en grande forme et aussi un Grenier très efficace. Libéré du poids Gourcuff, ce dernier signait, de trente mètres, le but de 3-1 à la 66e sur une superbe frappe tendue du gauche. Un vrai petit bijou, qui aurait dû faciliter la fin de matches des Lyonnais. Mais le suspense est resté de mise après que Grégory Pujol ait réduit le score à 3-2 en déviant avec succès un corner de Carlos Sanchez. Les Nordistes n’ont pas pu arracher le nul. La faute à son adversaire qui a bien tenu vers la fin, mais aussi à Fautrel, qui a refusé un but valable à Remi Gomis (71e). Les sentiments valenciennois au coup de sifflet final ont été résumés par Pujol : « On est déçu, car on a vraiment fait un bon match à l’extérieur. Ça fait longtemps que ça ne nous est pas arrivés ».

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs