thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 10 mars 2013
  • • 21:00
  • • Stade de Gerland, Lyon
  • Arbitre: C. Turpin
  • • Spectateurs: 38819
0
FIN
0

Ligue 1, OL - Marseille accroche Lyon

Ligue 1, OL - Marseille accroche Lyon

Getty images

En embuscade derrière le leader parisien, Lyon, 2e, et Marseille, 3e n'ont pas pu se départager lors de cet Olympico. Avec ce nul (0-0) Paris reste à 4 longueurs des Gones.

28e journée de Ligue 1 :
OL – OM : 0-0

Avec ce 0-0 l'OL garde l'OM à distance, mais laisse filer le PSG. De leur côté, les Phocéens ne creusent pas l'écart sur leurs poursuivants.

Les Marseillais d'attaque

Le grand enjeu de cet Olympico, qui clôture la 28e journée de Ligue 1, était de ne pas se laisser distancer au classement par le Paris Saint-Germain, vainqueur de Nancy samedi. Les deux équipes, Lyon et Marseille ont donc tout donner lors de ce match pour rester coller au leader parisien.

Ce sont les marseillais, 3e à 3 points de Lyon avant le début de la rencontre, qui ont dès le début de match effectué un pressing haut pour aller chercher les Lyonnais. La première action est venue à la 8e minute du sénégalais Sougou, préféré à la place de Jordan Ayew. Sur un rush solitaire, l'ancien joueur de Cluj démarre de son aile droite et repique au centre, d'un crochet intérieur, il élimine Gonalons et surtout Lovren pour s'ouvrir le chemin du but. Sougou frappe, mais son tir est contré par le retour désespéré de Bisevac. Le pressing marseillais, à l'image de l'activité de Barton, a considérablement gêné les Lyonnais qui ont peiné à sortir de leur camp. Lisandro était le symbole de cet OL qui se cherche. L'Argentin, perdu sur son aile gauche, ne touche pratiquement pas un ballon en première période. L'OM se permettait même le luxe d'essayer quelques belles actions en pleine suface lyonnaise. À la 21e minute de jeu, sur une belle déviation de la tête de Sougou, Gignac, dos au but, choisit de tenter le retourné. C'était osé, mais c'est complètement manqué. Le duo Sougou-Gignac, s'est créé la plupart des occasions de cette première mi-temps, malgré le score vierge, alors que de l'autre côté, les Gones n'arrivaient pas à développer leur jeu face à une formation marseillaise bien en place et au pressing appuyé.

Le Réveil du Lyon

À la reprise, Lyon a retrouvé du mordant. Les hommes de Rémi Garde se sont montrés beaucoup plus entreprenants, à l'image d'un pointu de Fofana (51e) expédié depuis l'entrée de la surface, qui ne passe pas loin du poteau gauche de Mandanda. Il aura fallu attendre la 67e minute pour voir enfin la première frappe cadrée des Lyonnais. Servi idéalement à l'entrée de la surface, Gomis, dos au but, parvient à contrôler et à frapper en pivot. Il obtient un corner qui ne donne rien. Le ballon revient sur Umtiti, décalé sur la gauche à plus de 30 mètres. Sans contrôle, le jeune latéral adresse une sublime frappe du coup de pied que Mandanda capte en deux fois. Marseille passe tout près de l'ouverture du score à la 73e minute de jeu. Sur un coup-franc le long de la ligne de touche, côté gauche. Valbuena cherche Sougou dans la surface mais Umtiti s'interpose et concède un corner. Valbuena trouve la tête croisée d'André Ayew au premier poteau. Le cadre se dérobe pour quelques centimètres. Un silence de mort est passé sur Gerland. Le match aurait pu prendre une autre issue à 10 minutes du coup de sifflet final. Sur un corner phocéen, Bisevac met la main dans la surface. Mais M. Turpin signale une faute de Gignac sur le Serbe. Cette seconde période a été une belle période lyonnaise. Les Gones ont fait reculer des Marseillais sans pour autant avoir d'occasions franches. Ce sont les phocéens qui n'ont fait que procéder par contre qui se sont procurées les meilleures occasions.

Jusqu'au bout les deux équipes restent fidèles à leur solide organisation tactique. Il y a toujours autant d'intensité, et toujours aussi peu d'occasions de but. Elle se séparent sur un 0-0 qui n'arrange personne.


Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs