Lyon-Lille 1-2, les Dogues croquent les Gones
À la surprise générale, le LOSC est allé battre ce mercredi l'OL sur ses terres. Un succès qui fait un bien fou à l'équipe nordiste.

15e journée de Ligue 1
Lyon-Lille : 1-2
Buts :
Diaz (36e); Mendes (21e), Ponce (40e)

L'Olympique Lyonnais n'est plus invaincu sur ses terres. Alors qu'elle restait sur une remarquable série de résultats positifs, la formation rhodanienne a plié le jour où l'on s'y attendait le mois. Face à Lille, avant-dernier au classement, la bande à Genésio espérait pouvoir étirer sa bonne dynamique. Mais, un mélange de suffisance et de manque d'efficacité aux avant-postes lui a été fatal. Au final, il y a donc eu défaite et cette contre-performance fait descendre les Lyonnais de la deuxième place à laquelle ils venaient pourtant tout juste d'accéder.

Payet regrette le départ de Bielsa

L'article continue ci-dessous

Alors que tout était réuni pour signer un bon résultat, les Gones ont manqué leur entame. Face à des Nordistes plus conquérants que d'habitude, ils n'ont pas eu la bonne attitude. Thiago Mendes ouvrait le score à la 21e minute sur un superbe but de l'extérieur de la surface. Un petit exploit mais qui était le fruit d'un excellent rendement collectif. Cela faisait bien longtemps que le LOSC n'avait pas affiché un visage aussi séduisant face à un gros du championnat.

Maignan s'est bien rattrapé 

Les Lillois auraient pu basculer dans le doute à la 36e minute quand l'OL est revenu à la marque par l'intermédiaire de Mariano Diaz, buteur de la tête sur un service de Ndombele. Mais, n'ayant pas grand-chose à perdre, ils ont continué à aller de l'avant. Et le but d'Ezequiel Ponce, inscrit à cinq minutes de la pause n'était qu'une demi-surprise. L'attaquant argentin, titularisé en attaque avec Yassine Benzia, trompait Anthony Lopes d'une belle tête décroisée après un service de Malcuit.

À défaut d'agir, l'OL a réagi dans cette rencontre. Mais, et comme ce fut le cas il y a dix jours contre Montpellier (0-0), les Gones ont été défaillants offensivement. Pourtant, Nabil Fekir était pourtant bien là cette fois-ci. L'international français est même celui qui a le plus vendangé. À la 56e minute, il a manqué un pénalty. Et, quelques minutes avant la fin, il a raté un autre duel avec Mike Maignan. Fautif sur le but de Diaz, ce dernier terminait la rencontre en héros. Qui l'eut cru avant l'entame de la rencontre. Ceux qui parlaient d'un championnat à deux vitesses, peuvent désormais constater qu'en L1 un 19e au classement peut très bien aller s'imposer sur le terrain du second.

Commentaires ()