thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 16 septembre 2012
  • • 17:00
  • • Stade de Gerland, Lyon
  • Arbitre: B. Varela
  • • Spectateurs: 25666
2
FIN
0

Ligue 1 - Lyon n'a pas tremblé

Ligue 1 - Lyon n'a pas tremblé

Panoramic

L'Olympique Lyonnais s'est imposé contre Ajaccio (2-0), ce dimanche, pour le compte de la 5ème journée de Ligue 1. L'OL reste dans le wagon de tête.

Ligue 1 - 5ème journée
Lyon - Ajaccio : 2-0
But : Lovren (25e), Lisandro (75e)

Prendre provisoirement la tête de la Ligue 1 et faire le plein de confiance. C'était le défi du jour qui était proposé à l'Olympique Lyonnais en cette fin d'après-midi estivale. Un objectif réussi pour les hommes de Rémi Garde, qui ont su décrocher un précieux succès grâce à une prestation sérieuse face à une formation ajaccienne menaçante mais trop brouillonne. Mission accomplie.

Grenier, le métronome

Dès le coup d'envoi, la domination territoriale des Gones laissait présager une rencontre délicate pour les Corses. L'OL allumait la première mèche sur une frappe de Grenier bien repoussée par Ochoa (5e). Les hommes d'Alex Dupont réagissaient dix minutes plus tard, mais Eduardo, bien servi par Bouhours, manquait sa reprise (15e). Les deux formations se livrant un long round d'observation, il fallait un coup de pied arrêté pour débloquer la situation. Sur un corner de Grenier - dans tous les bons coups - Lovren s'élevait plus haut que Ochoa pour ouvrir le score dans le but vide. Un but suite à une erreur d'appréciation du portier mexicain, illustrant les critiques dont il peut être l'objet malgré sa qualité dans les réflexes. Cohérents mais pas vraiment emballant, les Lyonnais auraient pu doubler la mise sur une frappe puissante de Gomis (44e), mais ils se sont également fait une frayeur dans la foulée, Belghazouani manquant son duel devant Vercoutre(45e).

La configuration restait la même au retour des vestiaires. Supérieurs dans la maîtrise collective, les hommes de Rémi Garde n'étaient pas à l'abris d'une contre-attaque rondement menée ou d'un coup de pied arrêté. Eduardo - joueur le plus menaçant de l'ACA - se procuraient deux nouvelles opportunités dès le début du second acte (46e, 49e). Il fallait l'impulsion d'un Grenier omniprésent pour que l'OL se remette la tête à l'endroit. Le jeune meneur de jeu a une nouvelle fois brillé par sa capacité à se déplacer entre les intervalles et sa qualité de passe. Et même la finition fut presque parfaite sur un lob subtil qui obligeait Ochoa à s'employer (54e). Malgré une tête hors-cadre de Faty (68e), l'OL montait en puissance et l'odeur du break se faisait sentir. Ochoa se distinguait à nouveau sur une tête de Gomis (69e), et ce fut finalement Lisandro, plutôt discret jusqu'alors, qui allait doubler la mise. Le goleador était à la conclusion d'une superbe contre-attaque amorcée par Briand et prolongée par Malbranque (2-0, 75e). Auteur d'une passe décisive, Malbranque est incontestablement l'autre grosse satisfaction côté lyonnais. Disponible et généreux, l'ancien joueur de Fulham a encre rendu une copie très propre. Les Rhodaniens auraient pu creuser le score en fin de match par Briand (82e), mais l'addition aurait été salée pour une équipe d'Ajaccio valeureuse. Grâce à ce succès, l'OL prend provisoirement la tête du classement avant le déplacement de l'OM à Nancy. Un destin parallèle pour ces deux cadors, qui font le métier en avançant caché. Pas de doute, l'OL adore ce costume d'outsider.

Le film du match !

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web