thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 1 décembre 2012
  • • 17:00
  • • Stade de Gerland, Lyon
  • Arbitre: L. Jaffredo
  • • Spectateurs: 31495
1
FIN
0

Ligue 1 - Lyon enchaîne

Ligue 1 - Lyon enchaîne

Gettyimages

Devant Montpellier, l’OL a fait le travail ce samedi en confirmant son succès contre Marseille. Un but de Bafétimbi Gomis fut suffisant au bonheur des Rhodaniens (1-0).

15e journée de Ligue 1 :
Lyon – Montpellier : 1-0
But : Gomis (26e)

Après leur victoire impressionnante face à l’OM, les Lyonnais avaient à cœur de confirmer ce samedi face au champion de France en titre, Montpellier. Mission accomplie. Un peu éreintés, les leaders du championnat n’ont pas su se montrer constants tout au long de la partie, mais ils ont tiré profit de leur meilleure mi-temps pour prendre l’avantage à la marque pour ensuite le gérer. Non sans mal, mais avec succès. L’inévitable Bafétimbi Gomis a encore brillé en inscrivant l’unique but de la partie. Un but qui permet aux Gones de s’échapper en tête du classement, avec une avance sur le PSG portée provisoirement à cinq points. Avant de se mesurer à Saint-Etienne pour le très attendu derby, ils ne pouvaient pas espérer mieux. Le MHSC, pour sa part, enregistre un nouveau coup d’arrêt, mais, par rapport au visage proposé, il n’est pas de nature à ternir la confiance accumulée avec la série préalable de cinq matches sans défaite.

Lyon sait aussi gérer

Malgré l’enchainement des matches en cette période automnale et les efforts consentis à Marseille trois jours plus tôt, Remi Garde décidait d’aligner le même onze qu’au Vélodrome. Un choix fort et dont la principale victime est Yoann Gourcuff. Remis de sa blessure, l’international français a été laissé sur le banc. Durant le premier quart d’heure du match, le coach rhodanien pouvait se poser quelques questions quant à la pertinence de cette décision, mais il a été vite rassuré. Après un petit round d’observation face à une équipe montpélliéraine bien regroupée derrière, les Gones ont hissé leur niveau de jeu et on crut alors partir pour assister à un remake de cette soirée olympienne. Devant son public, l’OL a, en effet, su mettre les mêmes ingrédients que ceux qui lui ont permis de s’emparer de la 1e place du championnat, à commencer par cette incroyable maîtrise en milieu de terrain, personnifiée par l’excellent Clément Grenier.

Le milieu défensif lyonnais a confirmé tout ce qu’on dit de bien à son sujet, et son aisance balle au pied, il a su la mettre au service du collectif lorsqu’à la 26e minute de jeu il lança idéalement Bafétimbi Gomis en profondeur. Alors qu’il s’agissait de sa toute première occasion du match, le meilleur réalisateur rhodanien ne s’est pas fait prier pour fixer le jeune Jonathan Ligali. D’une frappe croisée du droit, il signait son 10e but de la saison, donnant l’avantage à son équipe (1-0). Un avantage qui est resté le même à la mi-temps. Mais, ce n’était pas faute, côté lyonnais, d’avoir poussé et accumulé les alertes sur les buts héraultais. L’une d’elles survenait notamment à la suite d’un modèle de séquence collective, longue de plus d’une minute. A la conclusion il y avait Steed Malbranque, dont le tir croisé du droit serait allé au fond sans la belle intervention de Ligali. A la pause, il n’y avait donc qu’un seul but d’écart et ce n’était pas cher payé pour ce Lyon très percutant.

Au retour des vestiaires, l’interrogation était de savoir si l’OL allait pouvoir tenir sur un rythme identique. La réponse ne s’est pas faite attendre. Faisant le choix de gérer et de se ménager, en vue notamment de ce derby contre l’ASSE la semaine prochaine, les Gones ont perdu de leur superbe et il n’en fallait pas plus à Montpellier pour s’en hardir. Les Pailladins ont alors commencé à jouer plus haut et à tenter quelques escarmouches, mais ce fut sans résultat. Le Sénégalais Souleymane Camara a été le plus actif dans ce domaine avec à son actif deux jolies frappes tentées (64e et 71e), mais les deux à côté. Son coéquipier Estrada, lui, a su cadrer à la 67e, mais Rémy Vercoutre, le portier lyonnais, s’est montré vigilant sur le coup. De l’autre côté, Ligali a eu beaucoup moins à faire durant ce second acte du match, avec un seul arrêt effectué sur un coup franc de Grenier. Devant ce tableau, il était clair que le rapport des forces c’était inversé par rapport à la première période, mais le score n’a pas évolué. Au grand soulagement des Lyonnais.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web