thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 22 septembre 2013
  • • 17:00
  • • Allianz Riviera, Nice
  • Arbitre: C. Turpin
  • • Spectateurs: 34459
4
FIN
0

Eric Bauthéac a inscrit l'un des quatre buts niçois face à Valenciennes

Ligue 1, OGCN - Nice cartonne à l'Allianz-Riviera

Eric Bauthéac a inscrit l'un des quatre buts niçois face à Valenciennes

Panoramic

Pour la 6e journée de Ligue 1 et la première sortie des Niçois à l'Allianz Riviera, les hommes de Claude Puel ont assuré le spectacle en étrillant Valenciennes (4-0).

Les nostalgiques du stade du Ray auront tout de même la sympathique consolation de la victoire pour le premier match des Aiglons dans leur nouveau stade. Dès le début de la rencontre, les supporters niçois ont pu sentir les bonnes vibrations, tant la domination des hommes de Claude Puel s'est tout de suite fait sentir. Avec Bauthéac et Brüls en maestros, la défense de Valenciennes a été mise à rude épreuve, concédant deux coups francs dans les dix premières minutes de jeu. Sans grand danger, les prémices d'un match à sens unique ont alors été posé. Il aura fallu attendre 20 minutes de plus, soit la demi heure de jeu pour voir le premier but inscrit à l'Allianz Riviera. Comme un symbole, c'est Dario Cvitanich qui a allumé la première mèche du feu d'artifice. Après une faute de main d'Angoua dans la surface, l'Argentin s'est chargé de transformer le pénalty qu'il avait lui même provoqué (1-0, 31e). La première mi temps s'est terminée avec le brun de chance que l'on accorde souvent à une équipe déjà en réussite. Dominateurs dans le jeu, le but de Bauthéac, très remuant, n'aurait pas du être validé pour une position de hors jeu. Qu'importe, l'ex dijonnais a taclé devant les buts un ballon donné par Abriel, sans se soucier du drapeau, inerte, de l'arbitre de touche (2-0, 44e).

Même son de cloche après la pause

La première action au retour des vestaire a été significative de la domination incontestée des Aiglons ainsi que de la suite logique des évènements. Après quelques occasions manquées notamment de la part de Bauthéac et un superbe une-deux avec Kolodziejczak, les Niçois se sont définitivement distingués des Nordistes par l'intermédiaire de la révélation du début de saison: Christian Brüls. A la reception d'un centre dévié par Rose, le Belge a placé une tête ne laissant aucune chance à Penneteau, battu (3-0, 68e). Deuxième symbole d'un rencontre maîtrisée de bout en bout, c'est Alexis Bosetti, connu pour être un fervant supporter du club pour lequel il joue, qui a enfoncé le clou pour le plus grand bonheur de ses milliers d'homologues présents dans les tribunes. Après une passe parfaite du capitaine Didier Digard, le champion du monde U20 a facilement ajusté le portier valenciennois (4-0, 73e).

Le but refusé pour hors jeu de Pujol n'y aura rien changé, les hommes de Daniel Sanchez n'ont jamais eu d'illusion dans ce match et, pour la première à l'Allianz-Riviera, l'histoire retiendra la raclée infligée par des Aiglons survoltés. Avec Patrick Bruel en guest star de l'inauguration sportive de la nouvelle enceinte, les 35.000 supporters niçois ont eu toutes les raisons du monde de casser leurs voix.

Relatifs

From the web