thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 3 avril 2011
  • • 17:00
  • • Stade Municipal du Ray, Nice
  • Arbitre: S. Bre
  • • Spectateurs: 8856
2
FIN
2

L1 - Nice arrache le nul face à Lyon

L1 - Nice arrache le nul face à Lyon

Pour le compte de la 29e journée de Ligue 1, Nice a arraché le nul (2-2) dans les arrêts de jeu face à l'ogre lyonnais après avoir été mené 2-0 !

Ligue 1 - 29e journée
Nice - Lyon : 2-2
Buts : Mouloungui 90e, Civelli 93e - Kallstrom 22e
, L.Lopez 44e

Rejoint par Nice dans le temps additionnel (2-2) alors qu'il menait encore 2-0 à la fin du temps réglementaire, avec un but égalisateur inscrit du bras par Civelli, Lyon a de quoi être fou de rage, un peu à l’image d’Hugo Lloris, rarement aussi peu maitre de soi à la fin du match. Et pour cause, l'OL reste 4e, à huit points du leader lillois. Adieu le titre ?

Un point et pas mal de regrets

A la mi-temps, les ouailles de Puel semblaient pourtant se diriger vers un succès aisé. Dans un 4-4-2 novateur mais déjà entraperçu à Sochaux, Lyon, nonobstant quelques difficultés à entrer dans le match , altérait le premier le tableau de marque grâce à un coup franc bien enroulé par Källström des 25 mètres (0-1, 22e). Malgré un immanquable signé Clerc (27e), Nice semblait, avec son enthousiasme comme seul arsenal, peu armé pour inquiéter des Lyonnais plus fringants au fil des minutes. Des Rhodaniens qui enfonçaient un second clou dans le cercueil de leurs hôtes juste avant la pause grâce à Lisandro, lequel profitait d’un excellent travail de Gonalons, remplaçant Toulalan suspendu, pour tromper Ospina (0-2, 45e).

Lloris a fait le show par la suite et a longtemps retardé l’échéance d’une éventuelle réduction du score locale. Un premier penalty de Ljuboja a été stoppé par le portier rhodanien (50e) avant un deuxième transformé par Mouloungui pour un but (90e+1) qui n'aurait pu resté qu'anecdotique sans la Furia des dernières minutes du temps additionnel. Car si Lloris a brillé à deux reprises devant Civelli (59e et 62e) auparavant, il a in fine, été bien impuissant à une poignée de secondes de la fin quand, sur une frappe croisée de Pejcinovic, Civelli a dévié le ballon dans le but à l'aide de son bras (90e+3). Des regrets, Lyon va donc en avoir. Et s’apprête à vivre une semaine difficile. Car perdant complètement les pédales dans les derniers instants du match, l’OL a laissé filer 3 points qui étaient largement à sa main face à une courageuse équipe niçoise qui a fait preuve de belles qualités mentales;



Le film du match

Résultats et classement

Relatifs

From the web