thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 24 octobre 2012
  • • 20:45
  • • Stade de la Mosson, Montpellier
  • Arbitre: D. Orsato
  • • Spectateurs: 22834
1
FIN
2

LdC - Montpellier loin de l'Olympe

LdC - Montpellier loin de l'Olympe

Gettyimages

Montpellier s'est incliné face à l'Olympiakjos après avoir dominé et mené à la Mosson pour le compte de la 3e journée de la Ligue des champions (1-2).

Ligue des Champions - Groupe B

Montpellier - Olympiakos Le Pirée : 1-2
Buts : G. Charbonnier (49e) - V. Torosidis (73e)K. Mitroglou (90e +1)


8e minute, Belhanda provoque aux 25 mètres, légèrement sur la gauche de l'axe. Après s'être offert une position de frappe, il tente sa chance du coup du pied. Sa tentative file de peu à droite de la cage grecque. Une action qui montre les intentions du MHSC. Montpellier domine l'entame de match sans partage mais attention à cette équipe de l'Olympiakos, leader de son championnat en remportant tous ses matchs.

Montpellier s'est endormi


Greco fait d’ailleurs la différence (25e) sur son côté gauche face à Stambouli, pour pénétrer dans la surface. Il centre fort à mi-hauteur et Paulo Machado déboule pour reprendre la passe. Le tacle glissé de l'ancien joueur de Toulouse ou l'ASSE file juste à côté. Piqure de rappel pour des héraultais incapables de faire fructifier leur prééminence. La pause se rapproche et Montpellier n’y arrive toujours pas. Bedimo percute sur le côté gauche de la surface grecque et délivre un petit centre pour Charbonnier (42e), placé au premier poteau, aux 8 mètres. La reprise de l'attaquant est molle, mais oblige Carroll à s'y reprendre à deux fois.

Le club de la Paillade est concerné et donne le ton, mais la défense adverse résiste bien. « Concrétiser » était surement le mot d’ordre du discours de René Girard puis peu après le retour de vestiaires, le MHSC va marquer (49e) et c’est Gaetan Charbonnier, lors de son premier match en Ligue des champions, qui signe son premier but avec la Paillade. Il dévie d’abord de la tête dans la course d'Utaka, devancé dans la surface. Le ballon revient sur l'attaquant, qui ouvre le score d'une demi-volée puissante du gauche ! 1-0 pour Montpellier et c’est un autre match qui commence.

La Mosson douchée

Car Montpellier veut faire le break à tout prix tandis que, paradoxalement, l’Olympiakos s’enhardit en contre. Pas une seconde de répit entre ces deux formations, joueuses. Le jeu consiste à profiter des espaces laissés par les offensives adverses. Mais les limites grecques se font sentir assez vite. Dépassé dans l’impact physique, techniquement peu impressionnante et tactiquement pusillanime l’Olympiakos semble abdiquer un peu plus à chaque minute qui passe. Mais ce n’est qu’une impression. A la 73e minute, et juste après une occasion manquée par Belhanda, Tosoridis remet les deux équipes à égalité.  Mieux, ou plutôt pire. A la 91e minute. Mitroglou douche la Mosson. Abdoun hérite du ballon le long de la ligne de touche droite après une longue ouverture. Il se débarrasse de Bedimo qui se jette, avant de profiter du 2 contre 1 dans la surface pour servir son coéquipier qui pousse au fond. La Paillade fait l’apprentissage du haut niveau et les leçons coutent très cher.

Du coup, Les Montpelliérains rétrogradent à la dernière place du groupe B, avec un point. L'Olympiakos est troisième avec trois unités. Schalke s'est emparé de la tête (7 points) en battant Arsenal (6 points) sur sa pelouse (2-0). Le MHSC devra réagir dès samedi avec la réception de Nice, notamment pour éviter de glisser dans la zone de relégation.



Toute l'actualité de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web