thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 25 janvier 2014
  • • 20:00
  • • Stade de la Mosson, Montpellier
  • Arbitre: B. Millot
  • • Spectateurs: 13349
3
FIN
1

M'Baye Niang a inscrit son deuxième but en Ligue 1

Résumé de match, Montpellier-Nice (3-1)

M'Baye Niang a inscrit son deuxième but en Ligue 1

Gettyimages

Après sa belle victoire face à Paris en Coupe de France, Montpellier a continué sa marche en avant en Ligue 1 en disposant relativement facilement de Nice (3-1).

22e journée de Ligue 1 :
Montpellier-Nice : 3-1
Buts : M'Baye Niang, Hilton, Bosetti, Camara

Après sa victoire retentissante face au PSG en Coupe de France, Montpellier revenait aux affaires courantes avec la Ligue 1 et ce match face à Nice.  Dans une dynamique tout aussi positive avec la victoire au Vélodrome et trois succès lors des quatre derniers matches de championnat, les Aiglons se déplaçaient à la Mosson avec des certitudes.

Pourtant les hommes de Claude Puel n’ont quasiment pas existé lors d’un premier acte très largement dominé par la bande à Rémi Cabella. Dans tous les bons coups, le jeune héraultais a créé toutes les différences dont celle faite sur le deuxième but de M’Baye Niang cette saison. D’une merveille de passe dans la profondeur, le très courtisé milieu montpelliérain a envoyé Mounier sur orbite. L’ancien niçois, inspiré aussi depuis le début de la rencontre, a donné un ballon de but tout fait à M’Baye Niang qui ne s’est pas fait prier. Avant cela, Anthony Mounier avait frappé à plusieurs reprises en se heurtant autant de fois à Ospina qui n’aura pu résister plus de quarante-cinq minutes à un ascendant trop pressant pour ne pas être concrétisé.

Coachings utiles

A la reprise, les hommes de Rolland Courbis, portés par un nouvel élan, ont rapidement donné suite aux nombreuses situations acquises en première mi-temps. Sur corner, comme le symbole d’une équipe à qui tout réussi, Vitorino Hilton a hérité d’un ballon qui a traversé toute la défense avant de le pousser au fond pour mettre les siens à l’abri. Une deuxième but bienvenu mais qui a contribué à un léger relâchement défensif tant les débats étaient dominés. Entrée en cours de jeu, la paire Maupey-Bosetti à su en profiter, le premier récupérant un ballon mal négocié par le deuxième buteur montpelliérain avant de transmettre au second, buteur facile d’un plat du pied bien exécuté. Et comme Courbis a été choisi en tant que sauveur, c’est son côté providentiel qui a rendu son coaching pertinent au point de faire définitivement gagner son équipe. A l’instar du but niçois, ce sont deux remplaçants, Montano et Camara, qui se sont chargés de clore le suspens. Après un puissant travail de l’ancien rennais et un arrêt splendide d’Ospina, Camara a contrôlé de la poitrine avant d’envoyer une volée imparable dans la lucarne azuréenne. Grâce à cette nouvelle victoire, la troisième consécutive toutes compétitions confondues, Montpellier revient à hauteur de Rennes (24 points) et à trois points seulement de son adversaire du soir. 



Résultats et classement de la Ligue 1



Relatifs

From the web