thumbnail Bonjour,
Direct

Coupe de la Ligue

  • 28 novembre 2012
  • • 17:00
  • • Stade de la Mosson, Montpellier
  • Arbitre: F. Fautrel
  • • Spectateurs: 6658
3
FIN
2

CdL - Montpellier composte son ticket

CdL - Montpellier composte son ticket

Gettyimages

Montpellier a battu (3-2) Nice lors d'un match pleins de rebondissements au Stade de la Mosson dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Coupe de la Ligue - Quart de finale

Montpellier - Nice : 3 - 2
Buts : Cabella (30e) Herrera (52e) Tinhan (83e) - Bosetti (22e) Bauthéac (66e)

Montpellier s’est imposé (3-2) face à Nicelors des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Les hommes de Claude Puel ont longtemps posé problème aux locaux. Ces derniers ont fini par arracher la victoire grâce à l’entrée du jeune Jonathan Tinhan.

La réaction Montpelliéraine 

La Mosson était  très loin d'afficher complet pour cette rencontre, les tribunes étaient quasiment vides, la pelouse détrempée et glissante facilitera le jeu. Effectivement, servi dans la profondeur Herrera réalisait une magnifique passe en retrait à mi-hauteur pour Cabella. Aux 25 mètres, le Montpelliérain prenait sa chance d'une frappe du droit qui passa bien au-dessus du but (3e). Les palladins sont très offensifs et ambitieux dans cette entame de rencontre. Mais les visiteurs seront les premiers au tableau d’affichage. Jeremy Pied subtilisa le ballon à Bédimo et servi rapidement Bosetti plein axe. L'attaquant Italien effaça Congré d'une jolie feinte et trompa Pionner d'un tir croisé à ras de terre aux 18 mètres, 1-0 (22e) Nice mène dès lors contre le cours du jeu grâce au réalisme de ses attaquants. 2 tirs au total pour Nice, 1 tir cadré et 1 but pour le Gym. Dans la bataille du milieu de terrain, Kevin Gomis a royalement tiré son épingle du jeu contrairement à son capitaine Civelli qui multipliait les relances dangereuses.

Suite à une énième mauvais relance du défenseur argentin des Aiglons, Pitau est trouvé aux 35 mètres, plein axe, et lança Cabella dans la profondeur. Dans la surface, le Montpelliérain trompe Delle d'une frappe décroisée à ras de terre (30e). « Le chat » a encore frappé. En infériorité numérique, Nice a donc concédé l'égalisation dans un match très équilibré. Comme face à Bordeaux, Dimanche c'est Romain Pitau qui a délivré la passé décisive à Remy Cabella. Il est à noter, pour la statistique, que Cabella a désormais marquée lors de ses trois derniers matches à la Mosson (merci Opta). Une égalisation qui arrivait au bon moment pour les hommes de René Girard qui pousseront dans le dernier quart d’heure de jeu. D’abord avec Mounier aux 20 mètres, dans la surface côté gauche. L'ancien Lyonnais se mettait sur son pied droit et enroula une frappe qui rata la lucarne opposée de Delle (42e). Puis toujours l’ancien lyonnais auteur d’un centre parfait en direction de Herrera seul au niveau du point de penalty. L'Argentin n'arrive pas à ajuster son intérieur du pied. Sa frappe frôle le cadre (43e). Menés après 20 minutes de jeu, le MHSC a réagi grâce à Remy Cabella, l'homme en forme du côté de la Paillade. Alex Bosetti avait ouvert le score dans cette rencontre équilibrée

Les Aiglons avaient du mordant

Lors du second acte, Montpellier repart sur les mêmes bases qu’en fin de première période, en jouant très haut dans le camp adverse pour essayer de déstabiliser l’OGC Nice. Suite à un centre fuyant de Mounier venant de la gauche, Cabella au premier poteau laissa passer la balle entre ses jambes, l'attaquant argentin a suivi et contrôla du droit et arma une frappe en force à bout portant, imparable. 2-1 le MHSC a repris le dessus.C'est le 4ème but en match officiel pour Emanuel Herrera cette saison, mais son premier but à la Mosson après huit matches disputés à domicile. Les Aiglons ne sont plus aussi présents techniquement qu’en début de match. Ils multipliaient les erreurs techniques et ne parvenaient pas à revenir  au score. Tout était relancé dans une rencontre totalement indécise !

Nice est parvenu à égaliser et Montpellier est de nouveau très offensif. Encore une fois Mounier à l’origine de l’action. Ce dernier perfore la défense Niçoise et joue le une-deux avec Herrera, puis un autre une-deux avec le pied du poteau de Delle. Sa seconde frappe du gauche est dégagée par Pejcimovic de la main ! L'arbitre ne sifflera pas. La frustration des locaux sera de courte durée. Coaching gagnant pour René Girard. Suite à un travail de temporisation hors pair de Souleymane Camara qui servi idéalement Tinan qui ne se fait pas prier pour inscrire le but salvateur pour le MHSC (83e). On a assisté à une rencontre de haute qualité des locaux, les Niçois se sont montrés réalistes mais le jeu huilé des montpelliérains a fait la différence. Laurent Pionnier a sauvé son équipe dans les dernières minutes grâce à un arrêt de classe sur une tête de Civelli à bout portant (92e).

Montpellier rejoint donc l’AS Saint-Etienne en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Nice deuxième élimé après la chute du PSG hier face


Toute l'actualité de la Coupe de la Ligue

Relatifs

From the web