thumbnail Bonjour,
Direct

Premier League

  • 15 décembre 2012
  • • 16:00
  • • Old Trafford, Manchester
  • Arbitre: C. Foy
  • • Spectateurs: 75582
3
FIN
1

ANG - United sans trembler

ANG - United sans trembler

Getty Images

Manchester United a battu Sunderland (3-1) pour conserver six points d’avance sur Manchester City en tête de la Premier League.

Premier League - 17e journée
Manchester United - Sunderland : 3-0
Buts : R. Van Persie (16e)T. Cleverley (19e), Wayne Rooney (59e)


Au terme d'un match plus accroché qu'il n'y parait, Manchester United conserve son avance sur City. Les Red Devils, séduisants dans le jeu, ont su assumer leur statut de favori pour décrocher un succès mérité face à Sunderland.

Manchetser n'a rien lâché

Manchester domine d’emblée son sujet. Côté gauche, Young mystifie Cuellar et centre fort au premier poteau. O'Shea rate son contrôle et offre involontairement le ballon à Van Persie, qui marque en force du pied gauche, à bout portant, dans la lucarne, ça fait 1-0 ! 3 minutes plus tard, les Red Devils enfoncent les Black Cats. Cleverley s'infiltre côté gauche, à l'entrée de la surface. L'Anglais joue pour Carrick en retrait qui joue parfaitement le une-deux dans la profondeur. Cleverley se met sur son pied droit et enroule une frappe à ras de terre dans le petit filet opposé. Les Black Cats sont en difficulté et ne parviennent pas à se montrer dangereux. Et au terme d'une première période à sens unique, Manchester United déroule face à une formation de Sunderland qui a rapidement cédé à deux reprises.

La 3e fissure dans la défense des visiteurs (pourtant méritants) se produira à l’heure de jeu, sur une percée de Young côté gauche,  où Van Persie est trouvé dans la surface. L'attaquant mystifie Bramble d'un magnifique crochet et centre en force pour Rooney, qui marque d'une déviation à bout portant. En seconde période, Nemanja Vidic effectuera son grand retour sur le pré après trois mois d’absence consécutifs à une chirurgie au genou. Il a remplacé Rio Ferdinand sans que cela n’altère notablement le déroulement de la rencontre. Euphorique, Manchester et notamment sa défense, relâcheront quelque peu la pression. Les hommes de Ferguson peine à se dégager sur un corner et le ballon revient sur Sessegnon côté gauche. Le centre enroulé de l'ancien Parisien est parfait et trouve Campbell au second poteau, qui marque de la tête à bout portant, 3-1, 72e, réduction du score anecdotique cependant. Car plus rien ne sera marqué dans ce match.

Résultats et classement

Relatifs

From the web