thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 5 mars 2013
  • • 20:45
  • • Old Trafford, Manchester
  • Arbitre: C. Çakιr
  • • Spectateurs: 74959
1
FIN
2

Real Madrid a gagné sur le résultat total de 3 - 2

LdC - Le Real frustre Man United

LdC - Le Real frustre Man United

Getty Images

Mené au score, le Real a eu besoin d’un coup de pouce de l’arbitre pour se défaire de Man United (2-1) ce soir et se qualifier pour les quarts de finale de la C1.

1/8e de finale aller de la Ligue des Champions :
Man United – Real Madrid : 1-2
Buts : Sergio Ramos (48e csc); Modric (66e), C. Ronaldo (69e)

En difficulté pendant presque une heure de jeu, le Real Madrid se dirigeait ce soir vers une élimination logique de la Ligue des Champions, sur la pelouse de Man United. Mais l’équipe merengue a su renverser le scénario à la faveur d’une erreur d’arbitrage. Alors qu’ils menaient au score, les Diables Rouges ont vu Nani prendre un rouge pour un geste qui ne le méritait pas et les Castillans ne se sont pas faits prier pour en profiter. En l’espace de trois minutes (66e et 69e), les visiteurs ont mis, par l’intermédiaire de Modric et de Ronaldo, les deux buts dont ils avaient besoin pour assurer leur passage en quarts de finale de la compétition. Les Merengue ont eu le mérite de s'être montré opportunistes, mais leur qualification est tirée par les cheveux et aura de quoi faire couler beaucoup d’encre de l’autre côté de la Manche.

Man United ne méritait pas ça

Le résultat de l’aller leur étant favorable, on s’attendait à ce que Man United mise plutôt sur la prudence dans ce match. C’était finalement mal connaitre l’esprit de conquête des Diables Rouges. Devant leurs supporters, les Anglais ne se sont pas contentés de défendre. Ils l’ont fait durant le premier quart d’heure du match lorsque le Real a cherché à marquer son territoire, mais une fois l’orage passé, la bande à Ferguson s’est mis à profiter à fond de ses offensives. La première alerte est survenue à la 21e minute de jeu. A la suite d’un corner, Nemanja Vidic, préféré à Johny Evans, plaçait une reprise de la tête qui échoua sur le poteau. Diego Lopez, le portier merengue, a eu peur sur le coup, mais il a eu encore plus chaud à la 34e lorsque, tour à tour, Van Persie et Welbeck l’ont mis à contribution. Le remplaçant d’Iker Casillas a eu la main ferme, préservant ainsi le score de 0-0. Ce fut d’ailleurs le résultat à la pause et le Real pouvait s’estimer heureux de ne pas avoir un plus grand déficit à remonter.

Impressionnants face au Barça, les champions d’Espagne n’ont pas eu la même rentabilité lors de la première période de ce choc. Gonzalo Higuain était le seul à pouvoir donner l’avantage aux siens, mais il a failli dans le dernier geste sur les deux tentatives qu’il a eues. A la 11e minute, sa frappe enveloppée passa largement à côté, et à la 32e, il s’est fait devancer dans la surface par De Gea. Sur son banc, José Mourinho devait peut-être regretter de ne pas avoir fait confiance à Benzema. Mais au-delà de cela, le Portugais avait aussi à déplorer le manque de percussion et de variété de sa formation en général, et celle de Cristiano Ronaldo en particulier. Pour son retour tant attendu à Old Trafford, la star portugaise a eu beaucoup de peines à entrer dans son match. Il a fallu attendre la 45e minute de jeu pour le voir allumer sa première mèche et elle est passée largement à côté du cadre. Pour les 3000 supporters merengue présents dans l’enceinte mancunienne, il y avait de quoi faire la moue à la mi-temps, d’autant plus qu’Angel Di Maria est sorti sur blessure, remplacé par Kakà.

Le début du second acte du match n’a pas été porteur de meilleurs nouvelles pour les Espagnols. Loin de là. Seulement trois minutes après la reprise, la bande à Mourinho se faisait surprendre par une attaque mancunienne et Sergio Ramos eut le malencontreux reflèxe d’envoyer le cuir dans ses propres filets. Après une occasion de Welbeck, Nani centrait à ras de terre dans la surface et l’arrière merengue se trompa de direction en voulant intercepter le cuir. Le Real pensait alors vivre un cauchemar, mais une décision d’arbitrage discutable à la 56e lui a permis de sortir la tête de l’eau. Pour un excès d’engagement sur Arbeloa, Nani se voyait infliger un carton rouge direct. Une expulsion plus que sévère et qui avait de quoi changer la physionomie du match. Et c’est exactement ce qui s’est produit. En supériorité numérique, le Real s’est réveillé, tandis que Man United a baissé totalement sa garde. A la 66e, Luka Modric, tout juste entré en jeu, rétablissait la parité d’une belle frappe de 25 mètres, avant que Ronaldo, à peine trois minutes plus tard, ne marque le second en reprenant au second poteau un centre de Higuain. La fin du match a ensuite vu Man United se ruer vers l’attaque dans l’espoir de se relancer, mais ce fut sans résultat, malgré de grosses occasions pour Carrick (83e) et Rooney (84e). Ce n’était assurément pas le soir des Diables Rouges.

A lire aussi :

Le tableau final de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web