thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 21 novembre 2012
  • • 20:45
  • • Etihad Stadium, Manchester
  • Arbitre: G. Rocchi
  • • Spectateurs: 45740
1
FIN
1

LdC - Real envers et contre tous

LdC - Real envers et contre tous

Getty Images

Opposé à une équipe de Manchester City accrocheuse et à un arbitrage peu judicieux, le Real a su ramener un point des Eastlands (1-1) et se qualifier pour les 8es de la C1.

5e journée de Ligue des Champions – Groupe D
Manchester City – Real Madrid :
Buts : S.Agüero (73e sp) - K.Benzema (10e )

Le Real Madrid se déplaçait à Manchester City dans une rencontre capitale pour les deux équipes. Le Real voulait reprendre le pouvoir mais les Citizens n’avaient pas le droit à l'erreur. Un contexte qui avait à la fois le potentiel pour accoucher d’un grande rencontre ou d’un match crispé sans aucune prise de risque.

Benzema ouvre la marque

Nous ne jouons que la 10e minute quand sur un bon centre de Di maria, Benzema profite d’un alignement linéaire de la défense citizienne pour tromper Hart d’une reprise plat du pied exécutée avec brio. Manchester City souffre puis repasse en 4-4-2 ce qui lui permet de retrouver l’avantage de la possession. Avantage qui ne pèse pas très lourd devant les inspirations géniales de Ronaldo et les bonnes décision de Di Maria sans parler du Bulldozer Khedira. Les Citizens deviennent un peu violents. Même entre eux. En effet, ça chauffe entre Roberto Mancini et Kun Agüero en fin de première période. L'entraîneur italien reproche à son attaquant de trop rester devant. Il veut qu'il vienne chercher les ballons plus bas. Le 5-3-2 tenté par Mancini en début de match a été rapidement débordé par la vivacité et la précision des attaquants madrilènes. Et à la pause le Real, souverain, mène toujours face à une équipe de City perdue au milieu.

Dzeko reste transparent mais City s’enhardit.  Peu après l’heure de jeu, Maicon déborde côté droit et centre fort pour Agüero qui reprend de l'intérieur du gauche avant que Casillas ne sorte une des parades dont il a le secret. Mais le Real finira par flancher. Aguero égalise sur pénalty suite à l'expulsion d'Arbeloa pour une faute sur Aguero (74e), faute, il faut bien le dire, quasi-inexistante. Mourinho effectue immédiatement un choix défensif avec la sortie de Benzema pour l'incorporation de Varane. Malgré ce réajustement, le Real souffre. Les attaques mancuniennes se multiplient. Le Real tente de rétorquer. Ronaldo tente de se glisser entre quatre défenseurs. Pris de vitesse, Kompany laisse trainer son bras et gêne le Portugais. L'arbitre ne bronche pas cette fois et le Portugais et son compatriote d'entraineur sont légitimement furieux. Lors des 5 minutes de temps additionnelles applaudies par Mourinho, Tevez se heurte à un casillas implacable mais le Real tient.  Vu le résultat de la rencontre entre l'Ajax et Dortmund (4-1 pour les Allemands), le Real est officiellement qualifié par ce match nul





Résultats et classement de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web