thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 15 avril 2012
  • • 17:00
  • • Stade Yves Allainmat - Le Moustoir, Lorient
  • Arbitre: W. Bien
  • • Spectateurs: 15952
2
FIN
1

Ligue 1 - Lorient fait tomber Montpellier

Ligue 1 - Lorient fait tomber Montpellier

Panoramic

Lorient est sortie de la zone de relégation en faisant tomber le leader lors de la 32e journée de Ligue 1 (2-1).

32e journée de Ligue 1 :

Lorient - Montpellier : 2-1
Buts :
Bedimo (69 csc), Campbell (77e) - Giroud (78e)

Résumé à suivre…

Résultats et classement de la Ligue 1


A peine une semaine après avoir rejoint la zone de relegation, Lorient a offert l'une de ses meilleures prestation de la saison et fait tomber le leader. Les Merlus, qui se sont montrés très solidaires et appliqués, ont dû être patient pour obtenir leur succès. Mais ils ont bien été supérieur à la formation héraultaise, qui semblait accusé le coup après son 3eme match en une semaine.

Lorient bien dans son sujet

C'était un match à enjeux pour les deux équipes, mais Lorient, qui jouait sa vie après être entré dans la zone de relégation lors de la 32e journée, s'est montré bien plus sérieux et appliqué que Montpellier. Très présents dans les duels et dans l'intensité, les Merlus ont travaillé dur pour réduire l'influence de Younes Belhanda et gêner la relance des leaders. Ils ont aussi profité des difficultés rencontrés par la paire Marveaux Stambouli, pas très complémentaire, et peu mal à l'aise pour distribuer le jeu sous pression.
De ce fait, on a surtout vu les hommes de René Girard utiliser les longs ballons pour faire remonter le bloc, et Giroud qui s'est frotté à un tandem Bourillon Lautoa de haut niveau, a bien eu du mal à sortir son équipe de ses difficultés. A contrario, le plan des Lorientais, qui ont systématiquement utilisé la profondeur pour lancer leurs offensives, a fonctionné à merveille. Et si Vitorino Hilton a souvent eu le geste juste en première période, il a, comme ses coéquipiers, aussi profité de la maladraisse des lorientais dans le dernier geste. Monnet-Paquet à bout portant (26e), puis Aliadière et Autret (30e) également devant le but, auraient du faire beaucoup mieux.

 

Montpellier toujours menancant

Pour autant, on savait que le temps fort lorientais n'allait pas duré, et la réaction du MHSC dans le dernier quart d'heure de la première période a eu le mérite de rappeler que les sudistes étaient aussi capables d'aller très vite devant le but. On a ainsi vu Cabella se sortir d'un duel mal engagé grâce à un superbe geste technique puis servir Giroud dans l'axe, avant que le meilleur buteur de Ligue 1 ne lance Utaka dans la profondeur. L'ancien pensionnaire de la Premier League a alors opté pour un plat du pied bien détourné par Audard (41e). Un mouvement complet et ultra rapide, auquel Lorient a tout de même résisté. Quelques minutes plus tard, c'est Giroud qui tenté un jolie geste technique en reprenant un centre en retrait d'Utaka d'un piqué du pied gauche. Mais son ballon passé à coté des buts d'Audard, cette foi-ci largement battu (44e).

Des Merlus plus au point

A la reprise, Montpellier est revenu avec de meilleurs intentions et a de suite haussé le rythme de ses transmissions pour mettre en difficulté le pressing lorientais. Mais l'équipe de Christian Gourcuff s'est montré très solidaire et a su contenir les assauts héraultais. Finalement, l'énorme raté de Joe Campbell, qui était devant un but presque vide après un très bon service d'Aliadière (69e) n'a eu que peu d'incidences, car juste après, Bedimo a malencontreusement trompé Jourdren suite à une déviation d'Alidiadière au premier poteau (68e). Un but heureux des locaux, mais qui symbolisait bien la pression mise sur la défense montpellieraine lors des attaques rapides. Le jeune attaquant prêté par Arsenal a ensuite fait le break sur un superbe exploit individuel ou il a enchaîné un contrôle orienté avec une frappe enroulée du pied gauche dans le coin droit (77e). Un geste de qualité, qui allait trouvé réponse à peine une minute plus tard quand Giroud coupé parfaitement le centre de Bocaly au premier poteau et laissé Audard sur les rotules (78e). De quoi laisser le suspens plané jusqu'au bout, même si les Lorientais, au bout de leurs forces, ont finalement très bien géré cette fin de rencontre et sorti la tête de la zone de relégation. Pour Montpellier, qui comptait 3 petits points d'avance sur le PSG, la marge peut désormais disparaître.

Relatifs