Lille-Caen 0-2, Lille piégé par Caen
Après sa défaite face à Strasbourg, le LOSC de Marcelo Bielsa est encore tombé. Ce dimanche, les Dogues se sont fait surprendre par Caen à domicile.

3e journée de Ligue 1
Lille-Caen : 0-2
Buts :
Da Silva (5e), Santini (69e)

Ceux qui s'attendaient à voir le LOSC jouer les premiers rôles en Ligue 1 cette saison vont peut-être devoir revoir leurs prévisions. Après une entame de championnat parfaite (victoire 3-0 contre Nantes), les Nordistes ont lâché du lest avec deux défaites consécutives subies. Face à Strasbourg, la semaine dernière, ils avaient de nombreuses circonstances défavorables pour expliquer leur faux-pas. Mais, ce dimanche, il leur sera difficile de trouver des excuses pour être tombé contre Caen, un adversaire censé être largement à leur portée.

Comment va jouer le PSG face à Toulouse ?

Est-ce les absences de Thiago Mendes et de Kevin Malcuit qui ont pénalisé les Dogues ? Toujours est-il que ces derniers ont manqué de mordant, et surtout d'efficience aux avant-postes. On n'a pas reconnu cette équipe si conquérante qui avait régalé en ouverture du championnat. Certes, la possession du ballon a été en leur faveur (64%) mais cette mainmise n'a pas sauté aux yeux. Et elle s'est encore moins vérifiée dans le dernier tiers adverse, avec seulement 4 tirs cadrés. Et une seule de ses tentatives a réellement inquiété Rémy Vercoutre. Celle décochée par Ballo-Touré en début de deuxième mi-temps (50e).

Caen n'a pas fermé le jeu

L'article continue ci-dessous

Lille n'a donc pas été à la hauteur des attentes et les sifflets descendus des tribunes de Pierre-Mauroy à la fin étaient complètement justifiés. À contrario, Caen a parfaitement joué son coup. Les Malherbistes avaient un plan de bataille et ils l'ont parfaitement mis en application. Et ce malgré les sorties rapides sur blessure de Kouakou (24e) et Avounou (36e). Patrice Garande est à féliciter pour avoir su annihiler les velléités de Marcelo Bielsa, mais pas seulement; son équipe n'a pas fait que défendre et elle aurait pu signer un succès encore plus large avec un peu plus d'adresse dans la finition. Ça aurait été un exploit encore plus retentissant, sachant que la dernière victoire caennaise à Lille remontait à 1991.

L'ouverture du score précoce de Damien Da Silva (3e), de la tête à la suite d'un corner, a assurément beaucoup facilité la tâche aux Normands. Les visiteurs auraient pu alors avoir le réflexe de rester derrière en ayant un œil sur le chrono. Ça n'a pas été le cas. Ils ont continué à aller de l'avant comme si de rien n'était et avec l'objectif de se mettre à l'abri. Contre des Lillois moins concernés par le travail défensif après le but pris, cela a logiquement payé. Djiku (29e) et Kouakou (44e) n'ont pas attrappé le cadre, mais Ivan Santini, lui, ne s'est pas manqué quand il a eu à conclure à la 69e après une remise de Rodelin sur un excellent centre de Guilbert. À 0-2, le LOSC n'a plus trop cherché à se rebiffer, acceptant sa défaite. Une défaite rendue encore plus amère en fin de partie avec la blessure de Yassine Benzia.

Commentaires ()