thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 10 novembre 2012
  • • 17:00
  • • Stade Pierre-Mauroy, Villeneuve d'Ascq
  • Arbitre: J. Cailleux
  • • Spectateurs: 39256
1
FIN
0

Ligue 1 - Lille se refait une santé

Ligue 1 - Lille se refait une santé

Panoramic

Laminé par le Bayern mercredi en Ligue des Champions (1-6), le LOSC de Rudi Garcia s’est quelque peu rassuré ce samedi en disposant de Brest en Ligue 1 (1-0).

Ligue 1 - Douzième journée
Lille - Brest : 1-0
But : Kalou (45e)

Mercredi soir, dès la fin du match contre le Bayern, qui avait vu ses hommes essuyer une grosse correction (1-6), Rudi Garcia avait rapidement insisté sur la nécessité de vite passer à autre chose. L’entraineur de Lille se félicitait même que la prochaine rencontre du championnat arrivait dès samedi. Ce soir, et bien que tout n’a pas été parfait lors de la réception de Brest (1-0), il peut être content d’avoir vu juste. Décidés d’oublier leurs mésaventures européennes à travers le championnat, ses protégés ne se sont pas manqués à l’occasion de ce match de la 12e journée. Grâce à un but de Salomon Kalou, ils se sont imposés (1-0), poursuivant leur redressement au classement, avec pas moins de cinq places gagnées avec cette victoire (4e).

Lille a pas mal vendangé

« On était attendus et on a su réagir », c’est par ces mots que Dimitri Payet a commencé son analyse d’après-match. Des propos en rapport avec l’opération comptable réalisée, mais aussi et surtout avec l’attitude que lui et ses équipiers ont su montrer. En effet, si l’écart au tableau d’affichage n’avait rien d’impressionnant à la fin, le LOSC a profité de cette sortie face à la plus mauvaise équipe de L1 à l’extérieur pour retrouver certaines de ses vertus, et cette maitrise souvent affichée par le passé à domicile. Avec un peu plus de justesse dans la zone de vérité, les Nordistes auraient signé un succès beaucoup plus large et ils n’auraient pas eu à attendre l’ultime coup de sifflet de Mr Cailleux pour respirer.

Avant même que Kalou ne délivre les siens en fin de première mi-temps, sur une belle reprise du plat du pied, suite à un centre de Payet, il y avait déjà eu une demi-douzaine d’occasions en faveur des locaux. L’Ivoirien avait d’ailleurs manqué la plus notable d’entre elles, lorsqu’à la 31e minute il a trouvé le moyen de rater une reprise dans la surface alors qu’il était libre de tout marquage. L’ancien de Chelsea avait également vu Alexis Thébaux sortir une manchette miraculeuse en début de partie. Son partenaire Nolan Roux n’a pas été plus en réussite offensivement. Face à ses ex coéquipiers finistériens, il a, sur un centre de Mathieu Debuchy (33e), mis une poitrine alors qu’une reprise de la tête s’imposait beaucoup plus. Des vendanges que les Lillois auraient pu regretter si Brest n’avait pas affiché un visage aussi peu conquérant durant cette rencontre.

« On les a regardé jouer » avait déploré le coach brestois, Landry Chauvin, à la pause. En seconde période, ça a été, certes, un peu mieux, mais pas vraiment de quoi s’extasier. A l’exception d’une frappe de Larsen Touré (69e) que Landreau a brillamment repoussé en corner, les visiteurs n’ont jamais été proches d’égaliser. Lille, pour sa part, aurait très bien plus breaker. Mais, comme lors du premier acte, les Dogues ont péché dans la finition. C’est le cas notamment de Payet, qui a mal ajusté sa tête plongeante à la 55e, et De Melo, qui a manqué de signer sa rentrée en dévissant son pointu (67e) alors qu’il était seul face à Thebaux. Au regard de ces occasions, Lille a manifestement des progrès à faire encore. Mais, les trois points ont été acquis et le moral soigné, et c’est bien là l’essentiel pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web